Shining + Intronaut + Obsidian Kingdom

Paris, la Boule noire, le 26/09/2016

 

 

Ne ratant jamais une occasion de voir les copains de Shining lors de leurs passages parisiens, c’est donc d’un pas léger que je me dirige ce soir vers la Boule Noire (cherchez l’erreur) pour assister à un spectacle  de métal et de Jazz mais pas que.
En Effet, nos norvégiens à chemises noires sont accompagnés pour cette tournée des 4 gars d’Intronaut et d’Obsidian Kingdom, de quoi contenter les fans de musique progressive et expérimentale. Alors qu’il n’y a pas si longtemps, peu après les attentats ravageurs qui nous ont couté à toutes et tous bien plus que les murs du Bataclan , le combo au saxo se produisait dans un Divan du monde bien soudé, c’est donc dans une place un peu plus petite que les braves nous égaieront le moral. Quelle n’est pas ma surprise en constatant que la salle n’est pas Sold out !

Qu’importe, nous sommes là, amusons nous ! Ça tombe bien puisque les espagnols d’Obsidian Kingdom sont là pour nous présenter leur nouvel opus  A year with no summer. Une prestation et un son plus que correct mettront rapidement la foule dans l’ambiance.

On enchaine donc avec du costaud, à savoir les petits gars de L.A., Intronaut, et leur œuvre instrumentale complexe et progressive. Après un départ un peu long et des éclairages ne flattant pas le tout, le combo se réveille enfin pour nous offrir une prestation digne de ce nom, toute en énergie avec des éclairages un peu moins morose (mais loin d’être bons) et un son des plus correct. Plus d’une demi-heure de set pour ce combo qui ne cesse de monter.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On arrive au bouquet final lorsque les 5 beaux gosses norvégiens arrivent sur scène et attaquent sans trainer avec un énorme I won’t forget qui met tout de suite la foule dans l’ambiance avant d’enchainer sur The one inside. Rien à dire. L’intégralité de la prestation est parfaite de bout en bout, les enchainements Sax/guitare de Jorgen sont dans les temps et le son est très bon !!

Ok, le groupe est toujours aussi peu communiquant avec son public, et c’est bien dommage mais peut être essayent ils tout simplement de cultiver un pseudo mythe de gens inatteignables dans leur musique quasi élitiste ? Quoi qu’il en soit, tout le monde semble passer une excellente soirée, les jolies filles sont aux rendez-vous, les yeux pleins d extases rivés sur les beaux scandinaves (et les easy girls déjà en backstage…) et un Last Stand bien sonné nous tiens en haleine.
Au-delà des hits du groupe, My Church, toute nouvelle chanson, trouve son public, concentré pour le coup ! Dernier assaut sur Madness and the Damage Done avant une vraie fausse photo de fin puisque Shining reviendra sur scène quelques minutes plus tard pour un rappel avec le très attendu Healter Skealter.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Setlist Shining

I won’t forget

The one inside

Fisheye

My Church (nouvelle chanson)

My dying drive

Last stand

Thousand eyes

Burn it all

Last day

Need

Madness and the damage done

Healter skealter

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017
%d blogueurs aiment cette page :