ANVIL - Pounding The PavementANVILPounding The Pavement

Sortie Janvier 2018

Steve “Lips” Kudlow : guitars, vocals
Robb Reiner : drums
Chris Robertson : bass

 

 

 

 

 

 


Ah, c’est toujours avec une certaine nostalgie que j’écoute un nouvel opus d’ANVIL, héros malheureux d’un heavy métal suranné  mais tellement attachant.
Deux ans après Anvil Is Anvil, les canadiens récidivent avec Pounding The Pavement, un opus à leur image, sincère et sans concession.
D’entrée de jeu le trio plante le décor avec un hilarant et massif Bitch In The Box, lourd à souhait avec l’incomparable voix de Lips , entre Lemmy et Dirkschneider.
Changement de rythme avec Ego, beaucoup plus speed et tellement enraciné dans les 80’s.  Musicalement c’est bien fait, carré et bénéficiant d’une production léchée. Steve “Lips” Kudlow assure des parties guitares toujours aussi incisives, soutenu par la paire Reiner/Robertson assurant une rythmique impeccable.
Il faut bien avouer que les compositions sont assez inégales, avec quelques titres dispensables comme Nanook Of The North, World Of Tomorrow ou encore Smash Your Face.
L’esprit de Lemmy n’est jamais très loin et plane tel un bombardier sur l’album, en particulier sur des titres comme Rock That Shit (et son ouverture à la Overkill)  ou encore l’excellent Black Smoke. Tel un éternel regret de Steve “Lips” Kudlow de ne pas avoir rejoint MOTORHEAD alors qu’on lui proposait le poste laissé vacant par le regretté Fast Eddie Clarke.


ANVIL - Pounding The Pavement



Dans l’ensemble l’opus se tient bien, avec de très bons titres comme Pounding The Pavement (instrumental) ou le jazzy et surprenant Warming Up, avec cette impression d’un retour à un fondamental qui plait tant à leur fan base.

Il faut reconnaitre que les lascars ne se sont jamais écartés de leur chemin, fut il transformé en impasse, et ANVIL fait du ANVIL depuis 40 ans sans faire la moindre concession.
J’ai énormément de respect pour eux. Ils ont finalement beaucoup à partager et un grand nombre de groupes pourraient en tirer des leçons. Même si le succès s’est définitivement écarté de leur chemin, à l’image de groupes comme SAXON et MOTORHEAD il y a peu, ANVIL reste le garant d’un certain esprit Rock’n’roll qui a un peu déserté ce milieu. 
Au final ce 17eme méfait des canadiens est plutôt agréable à écouter et ravira les fans de la première heure, les autres passeront leur chemin.


Tracklist:

1. Bitch In The Box 
2. Ego  
3. Doing What I Want
4. Smash Your Face  
5. Pounding The Pavement  
6. Rock That Shit 
7. Let It Go  
8. Nanook Of The North 
9. Black Smoke  
10. World Of Tomorrow 
11. Warming Up  
12. Don´t Tell Me   (bonus track)


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017