AUÐN – Farvegir Fyrndar - Among The Living

AUÐN – Farvegir Fyrndar

Sortie Novembre 2017

 

Hjalti Sveinsson (Chant)

Andri Björn Birgisson (Guitare)

Aðalsteinn Magnússon (Guitare)

Hjálmar Gylfason (Basse)

Sigurður Kjartan Pálsson (Batterie)

 

 


Décidément la petite ile régulièrement battue par les vents au milieu de l’Atlantique Nord n’en finit plus de faire parler d’elle. Sur les pas de Solstafir, Svartidaudi ou encore Misþyrming (même si ce dernier est plus récent), voilà que AUÐN s’apprête à son tour à conquérir le vieux continent. Après un premier album éponyme assez remarqué sorti en novembre 2014, les Islandais sont de retour exactement trois ans plus tard avec une nouvelle offrande : Farvegir Fyrndar. Et déjà, ce n’est rien de moins que Season of Mist qui a mis la main sur le quintet prometteur. Après un passage au tremplin du Wacken Metal Contest en 2016 qui leur a ouvert les portes de l’Europe, ce nouvel opus et la tournée Européenne avec Gaahls Wyrd qui s’en suit constituent un pas en avant indéniable en termes de notoriété. Il faut dire que Farvegir Fyrndar mérite amplement d’être écouté. Ouvrant sur une introduction mélodico-épico-tribale, « Veröld Hulin » est une excellente entrée en matière. Mélange de douceur et de violence, avec des riffs tantôt mélodiques tantôt plus appuyés, c’est une parfaite illustration de ce que peut être l’Islande : à la fois la glace et le feu. Surtout lorsque les cris de Hjalti Sveinsson (chant), écorchés à souhait, viennent transpercer tout cela après une très longue partie musicale.
Après « Lífvana Jörð », plus rentre dedans, nous repartons sur une intro mélodique, avec « Haldreipi Hugans » qui s’étire sans longueur aucune sur plus de 8 minutes. Le titre le plus long de l’album. Mélange de mélodies et de blasts furieux, entre éclaircies et tempêtes de neige, entre jours sans fin et nuits interminables, nous sommes là en plein dans les contrastes de ce que ce pays aussi magique qu’imprévisible peut proposer.


Audn


AUÐN démontre avec ce nouvel opus un sens particulièrement aiguisé de la mélodie et de l’atmosphère. Les Islandais nous présentent un album parfois doux et mélodieux mais aussi d’une froideur cinglante et violente, visiblement inspiré par la nature à la fois d’une éclatante beauté mais aussi sauvage et impétueuse de leur ile. Clairement les textes en Islandais ajoutent encore au côté obscure et opaque de l’ambiance qui se dégage. Et si (puisqu’on en est à parler d’inspiration) l’on perçoit parfois l’ombre brumeuse de Mgła planant doucement sur certains titres, elle se fait plus évidente dès les premiers riffs de « Blóðrauð Sól ». Sans pour autant apporter de grandes nouveautés, Farvegir Fyrndar n’est est pas moins un excellent album.
D’autant que la formation est jeune puisqu’elle n’a été créée qu’en 2010. On pourra regretter par moments l’aspect un peu trop linéaire de la voix de Hjalti Sveinsson. Bien que sur « Prisund » et « Blóðrauð Sól » elle se fait plus grave, les autres titres auraient gagné à proposer plus de modulations. Car au final le chant devient un peu répétitif. Mais il n’en demeure pas moins que les morceaux sont bien construits et vous bousculent en permanence par des changements de rythmes bien amenés, des mélodies entêtantes à l’instar de « Eilífar Nætur » ou « Skuggar ». AUÐN est, à n’en pas douter un groupe très prometteur que l’on retrouvera sur scène avec grand plaisir.

Evidemment il ne faudrait pas terminer sans parler de l’artwork, entre ombre et lumière, tout en contrastes. Il est l’œuvre du peintre Islandais Víðir Mýrmann Þrastarson, qui travaille lui aussi beaucoup à exprimer la relation entre l’humain, l’esprit et la nature. Cette collaboration fait donc tout à fait sens. C’est d’ailleurs déjà lui qui avait réalisé l’artwork du précédent album.


Veröld Hulin

Lífvana Jörð

Haldreipi Hugans

Prísund

Ljósaslæður

Blóðrauð Sól

Eilífar Nætur

Skuggar

Í Hálmstráið Held

 

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017