Bumblefoot + Thank You Scientist + Conscience
Paris, le Petit bain, lundi 20 novembre 2017


bumblefoot


Soirée autiste au Petit bain comme je les aime tant. Apres avoir écumé nombre de stades avec Guns And Roses, Ron Thal, le prodige de la 6 cordes revient nous enchanter dans un cadre plus intimiste afin de nous proposer un show comme lui seul sait les faire et défendre son dernier opus Little Brother Is Watching. C’est donc ce soir au Petit bain, célèbre péniche concert de Paris 13, que le rockeur aux cheveux longs et au double manche (de sa guitare bien sûr) va sortir ses sweepings et tappings ravageurs. Pour l’occasion le maestro sera accompagné des américains de Thank You scientist que je découvre en condition live  et de Conscience, un groupe de rock mélo français.

On commence donc par Conscience qui a la dure tache de chauffer un public amateur de guitares qui vont vite et de musique qui swingue. L’envie et la maitrise technique sont clairement au rendez-vous mais malheureusement, les compos un peu creuses du combo ne récolteront que des applaudissements de politesse durant leur grosse demi-heure de show. Un peu dommage pour le groupe qui gagnerait à avoir un style plus affirmé afin de se démarquer un peu des deux autres formations qui sont bien plus envolées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On enchaine sans tarder avec Thank You Scientist et leur mini Jazz band ultra talentueux. Sorte de Snarky Puppy funky avec un chanteur à la voix ultra claire style Arnor Dan d’Agent Fresco, le combo va clairement  faire des adeptes voir des addicts ce soir. Leurs compos ultra chiadées, jazzy et prog, soutenues par une petite section de cuivres fait tout de suite mouche parmi la foule dont la majeure partie est composée de zikos du style d’El Butcho (ex Watcha) et Yann Armelino, Pierre Danel (Kadinja), une partie des zikos de Wildpath, de certains anciens escrocs vendeurs de grattes de la rue de Douai. Un sans-faute de la part des ricains dont l’insolente maestria fera oublier les danses conceptuelles du chanteur lors des passages instrumentaux.

Setlist (approximative) Thank you scientist : Wrinkle ; Feed the horses ; Caverns ; Blue automatic ; Bllod on the radio; Mr Invisible; Rube Goldberg Variations; Psychopomp; The amateur arsonist’s Handbook; My famed disappearing act.


Ce diaporama nécessite JavaScript.


Trêve de trompettes et place au rock’n’roll de Bumblefoot. Premier fait, alarmant celui-ci, est de constater que le Petit bain est loin d’être sold out pour le passage du maitre. Second fait, plus anecdotique celui-ci, est de constater que Ron nous a fait une Serj Tankian, à savoir demander aux musiciens de la première partie de lui servir de groupe sur scène.
Malgré le niveau du bonhomme, pas d’inquiétude à avoir lorsque l’on a suivi avec le plus vif intérêt l’intégralité de la prestation de Thank You Scientist. Les mecs ont d’une part le niveau et, d’autre part, en bons jazzeux autistes qu’ils sont, savent se faire très discrets sur scène. Que dire de cette prestation à part que le maitre n’a pas volé son titre, et cela bien avant les stars actuelles comme Guthrie Govan.
Les morceaux s’enchainent, sans fausse note, Guitar suck semble entre les mains de Ron Thal être aussi facile à jouer que Nothing Else Matter…. Déconcertant de facilité mais bien moins souriant et déconneur qu’il y a 15 ans, Ron semble avoir pris les mauvais côtés de GnR.
Trop looké, trop pro, trop ricain. Plus trop de communion avec le public et plus vraiment de vannes, ce qui était sa marque de fabrique (et celle de son ami Christophe Godin, idem pour Matthias Eklund). Quoi qu’il en soit, la prestation restera de grande qualité et les applaudissements seront particulièrement chaleureux et mérités.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017