KOBRA AND THE LOTUS - Prevail IKOBRA AND THE LOTUSPrevail I

Napalm Records 12 Mai 2017

Kobra Paige (vocals)
Jasio Kulakowski (guitars)
Brad Kennedy (bass)
Marcus Lee (drums)
Jake Dreyer  (guitars)

Facebook

 

 

 


Ah KOBRA AND THE LOTUS. Bon ok, on reprend… Ah Kobra Paige! Quel organe, et quelle présence.
Passées ces quelques considérations bassement masculines je vous le concède, concentrons-nous sur l’essentiel du propos à savoir ce Prevail I, nouveau méfait des canadiens tant attendu depuis le remarquable High Priestess (2014).
Et la morsure du Cobra se fait impitoyable dés Gotham qui ouvre magnifiquement ce nouvel opus. Lyrique et puissant, la mise en bouche est efficace et gouteuse.
Le plat de résistance arrive avec ce TriggerPulse terriblement addictif aux harmoniques assassines et puissantes, le tout cimenté par la magnifique voix de Kobra Paige.  Ce deuxième titre est l’un des piliers de l’album.
You Don’t Know parachève le travail en ce début d’album pour rompre toute tentative de résistance qui pourrait rester en vous. Avec douceur mais fermeté, les volutes addictives des guitares viennent vous saisir alors que Paige vous ensorcelle avec un refrain irrésistible. La composition est parfaite, le rendu superbe et le travail de la section rythmique imparable.


KOBRA AND THE LOTUS - Prevail I


A ce stade, les canadiens ont déjà mis la barre haute, et ils enfoncent le clou avec une inévitable ballade qui s’avère aussi efficace que le reste, et calibrée pour faire monter les actions des briquets bic. Light Me Up est un modèle du genre.
Mais KOBRA AND THE LOTUS ne se cantonne pas dans un genre maitrisé et convenu, et ils le prouvent avec ce Manifest Destiny tout en ruptures et dans lequel ils jouent avec les codes. Une fois de plus la voix de Kobra Paige en est l’axe principal.
Même traitement avec Check The Phyrg sur lequel la paire Kulakowski / Dreyer s’en donne à cœur joie dans une exploration « guitaristique » digne du meilleur Malmsteen. Le titre est un instrumental de haute technicité qui trouve parfaitement sa place sur la galette, sorte de rupture lyrique et aérienne. Du grand art.
Le level est maintenu jusqu’à la fin avec deux titres puissants dont le magnifique Hell On Earth, une de mes compos préférée. A la fois nerveuse et aérienne, le rythme ne faiblit jamais et la performance des gus est fabuleuse.
C’est au titre éponyme de l’album que revient la tâche de clore celui-ci. Prevail marque un retour au classique de KOBRA AND THE LOTUS, laissant la porte ouverte à une suite que l’on souhaite aussi bonne que cet opus. 2017 devrait être une année charnière dans la carrière déjà bien embarquée des canadiens et ce Prevail I en est la preuve !


1.Gotham
2. TriggerPulse
3. You Don’t Know
4. Specimen X (Mortal Chamber)
5. Light Me Up
6. Manifest Destiny
7. Victim
8. Check The Phyrg
9. Hell On Earth
10. Prevail


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017