RISE OF THE NORTHSTAR – The Legacy of ShiRISE OF THE NORTHSTAR The Legacy of Shi

Sortie le 19 Octobre 2018 via REPRESSION RECORDS / NUCLEAR BLAST RECORDS

VITHIA  : Chant
EVANGELION-B : Guitare
AIR ONE : Guitare
FABULOUS FAB : Basse
PHANTOM : Batterie

 

 

 

 

 


Après 2 très bons Ep et un 1er album réussit, Rise Of The North Star se devait de passer un nouveau cap. En s’attaquant à l’exercice toujours périlleux du deuxième album, ROTNS se savait attendu au tournant. Perfectionnistes et exigeants, les musiciens se sont donc enfermés en studio avec Joe Duplantier de Gojira pour donner naissance à The Legacy of Shi.
Le groupe aurait pu aller vers la facilité en essayant de reproduire à l’identique les compositions des années précédentes. Ils ont pris le chemin inverse, avec des vraies prises de risque. Tout d’abord The Legacy of Shi est un album concept. Il raconte l’histoire d’un démon japonais, un Yokai, qui se serait caché dans le corps et l’esprit du chanteur alors qu’il était jeune, et de la lutte que se mènent les deux protagonistes pour prendre le contrôle de l’autre.
Côté musique le groupe a clairement expérimenté de nouvelles pistes, de nouvelles idées, de nouveaux sons, tout en gardant la cohésion du groupe et son esprit. En dehors des nouvelles sonorités, il est clair que le côté rap prend plus de place sur cet album. On peut clairement dire que le groupe est un mix entre hardcore, metal et rap. Et même si ça peut faire cliché, comme le chante le groupe This is crossover !
Une fois l’intro passée, The Awakening, l’album débute sur Here Comes The Boom, morceau qui avait servi à annoncer l’album. Riff lancinant, montée crescendo du son pour déboucher sur une explosion sonore. Propre, efficace, le morceau marque les esprits dès la première écoute. Il est calibré pour être un des singles de l’album. Le titre suivant Kekketsu, donne dans le metal hardcore façon 90’s, avec des chœurs ultra-puissants.
Le 3ème titre, Kozo emprunte des sonorités différentes. On débute sur une intro très metal pour ensuite basculer sur une musique plus atmosphérique, à l’ambiance tendue, mettant en avant le chant rappé du chanteur avant de retrouver sur le refrain le riff metal de l’intro. C’est l’un des titres où le groupe tente des choses, avec des cris, une voix torturée. C’est sans doute la chanson qui incarne le mieux la thématique de l’album, à savoir le conflit interne entre le chanteur et le démon qui l’habite.


RISE OF THE NORTHSTAR – The Legacy of Shi


Avec Teenage Rage on retrouve une construction plus classique dans le morceau, avec une intro accrocheuse. C’est aussi l’un des morceaux où Vithia alterne les phases rappées en français et en anglais. Le morceau se termine sur une phase qui sonne très hip-hop années 90.
Step by Step commence tout doucement avant de basculer sur un refrain très saccadé. This is crossover. Tout est dans le titre !  On aurait bien vu Bio-Hazard jouer ce morceau il y a une quinzaine d’années.
Cold Truth, petit clin d’œil une nouvelle fois au hip-hop avec un « woop-wwop » en début de morceau qui fait immédiatement penser au Sound da police de KRS One. Bonne alternance entre phases hip-hop et passages plus crossover. On bascule sur All For One, qui rentre immédiatement dans le vif du sujet, en mode urgence. Le chant se fait plus guttural (sans doute le démon) tandis que la voix de Vithia tente de se faire une place. On est en plein combat interne. Sur le titre suivant Furyo’s Day, le chant rappé en mixant anglais et français est de nouveau mis en avant, dans une ambiance me rappelant certains groupes de Nu Metal, mais n’étant pas amateur de ce style je ne préfère pas pousser plus loin la comparaison.
L’album se conclue sur The Legacy Of Shi, titre résumant musicalement cet album, sorte de mix d’influences musicales entre le metal et hardcore des années 90 et une grosse dose de rap.
Rise Of The North Star a produit un très bon album, dense et précis dans les détails. Il fait partie de ces groupes qui pour moi amènent un peu de fraîcheur dans une scène « metal hardcore » qui tend parfois à tourner en rond, prisonnière de certains poncifs. The Legacy Of Shi  restera sans doute un album majeur pour le groupe et la scène metal française.


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017