POP EVIL - Pop Evil - Among The Living

POP EVIL - Pop EvilPOP EVIL – Pop Evil

Sortie Février 2018

Leigh Kakaty – lead vocals
Dave Grahs – rhythm guitar, backing vocals
Matt DiRito – bass, backing vocals
Nick Fuelling – lead guitar, backing vocals
Hayley Cramer – drums

 

 

 

 

 



Avec cet album éponyme, les américains nous livrent une performance décomplexée et inspirée.
Jamais dans la discographie de POP EVIL un album n’aura mieux porté son nom, nous offrant des compositions aussi variées au sein d’un même opus.
Pop Evil voit aussi l’arrivée de la batteuse Hayley Cramer en remplacement de Dylan Allison, compagnon historique du groupe.
On peut clairement voir que cet album se compose en deux parties : une première bien Rock et puissance, tranchant avec une deuxième à l’orientation plus pop.
En rupture avec le côté sombre du magnifique album Onyx (2013), rupture déjà bien amorcée par Up (2015), Pop Evil confirme l’ouverture du groupe vers des compositions plus « accessibles » sans pour autant sacrifier à l’excellence de son approche.
Ouvrant sur un Walking Lions qui rassure d’entrée de jeu sur le mordant toujours bien présent des zicos, POP EVIL revient aux affaires avec un titre puissant et une section rythmique qui claque. Hayley Cramer a visiblement bien pris ses marques au sein du groupe, livrant des percus de très bonne facture et plutôt imparables. Mariant agressivité et refrain catchy, le titre est une excellente entrée en matière.
Colors Bleed vient enfoncer un peu plus le clou, fleuretant avec un rap métal à la Body Count ou RATM plutôt fameux sur lequel le phrasé de Leigh Kakaty est assez proche de celui d’Ice T et de Zack de la Rocha.


POP EVIL - Pop Evil


Même traitement avec Art Of War, titre bien énervé aux guitares assassines et au chant rappé.
Il faut attendre le cinquième titre avec Be Legendary pour passer du coté Pop de POP EVIL avec un titre tranchant radicalement avec ceux du début. On entre clairement dans la section usine à tubes de l’album, livrant des compos au potentiel radio évident sans pour autant verser dans la facilité.
C’est à ça que l’on peut se dire que POP EVIL a réussi son pari de sortir des rails faire trop de concessions à la qualité.
A l’image de titres comme A Crime To Remember , We Were Young ou encore  Be Legendary et son refrain imparable, il est clair que POP EVIL part à l’assaut des charts US et autres radio FM.

POP EVIL nous livre ici une galette ne laissant finalement que peu de place à l’improvisation et remarquablement bien produite. Capable de satisfaire un large public, POP EVIL devrait gagner de nombreux auditeurs avec ce dernier effort, et probablement bousculer ses vieux fans. 


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017