Avec ce 5ème disque tout simplement, voire même logiquement, baptisé “Dead Letter Circus”, il semble que le quintette australien soit en passe d’offrir au public son manifeste politique le plus acéré. En effet, avec cet album le groupe de Brisbane frappe au cœur de ce qui fait vibrer l’humanité, en évoquant clairement ses inquiétudes et ses failles psychologiques qui nous rendent parfois si fragiles.  Définitivement unis par une cause commune, les musiciens ont puisé dans leurs racines pour nous offrir ce son toujours aussi intense et spontané qui leur à valu d’être parfais comparés à The Mars Volta.

« Cet album est la confirmation de  l’énorme fraternité qui règne sein du groupe, » explique le chanteur Kim Benzie. « J’ai l’impression qu’on a presque atteint un niveau de conscience collective, et que c’est cette fraternité qui a rendu possible la musique que nous avons créée. Nous sommes envahies par une sorte de sentiment d’achèvement. Un album éponyme semblait la meilleure façon de marquer cette étape de notre voyage introspectif. »


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017