Parfois les interviews nous amènent à rencontrer de belles personnes. Constance Amelane fait incontestablement partie de celles-ci. Ce fut un réel plaisir d’échanger avec une artiste aussi rayonnante qu’elle de son nouveau projet ATTRACTION THEORY et de leur dernier EP “Principia“.

amelane

Peux-tu m’expliquer la genèse de ce projet et ta rencontre avec Didier Chesneau?

Constance : J’ai rencontré Didier par le biais d’amis en commun, dans le milieu musical, et l’envie de faire une musique sans contrainte et pour le plaisir est née de cette rencontre. Nous voulions faire une musique qui nous ressemble tout simplement.

J’ai lu que tu as fréquenté le cours Florent. Le théâtre et le jeu d’acteur sont visiblement une facette importante de ta personnalité. Tu te qualifies de « French Scenic Art Lover ». Les scènes musicales et théâtrales sont similaires pour toi ?

Constance : Dans mon ancien groupe il y avait ce côté théâtral avec un personnage très mis en scène. Aujourd’hui j’ai plutôt envie d’être mon propre personnage. C’est cette envie qui marque mon évolution artistique. Je chante mes textes, et je fais la musique que j’aime. Et c’est super (rires). Pour ce qui est du théâtre, je fais du doublage, cela fait partie de mon quotidien, mais on va dire que je suis en pause depuis quelque temps (rires) (NDT : Constance est l’heureuse mère d’un petit garçon depuis peu). J’ai mis ça de côté pour me consacrer de manière plus constante à la musique.

Quel est ton parcours de chanteuse Constance ? Es-tu une autodidacte ou prends-tu des cours de chant ?

Constance : Alors j’ai été une autodidacte jusque-là, Mais c’est vrai que le fait d’être enceinte m’a donné une grande appréhension quand à ma faculté de tenir une scène dans ces conditions-là. J’ai été extrêmement bien conseillée par Lisa Baumann, qui est une rééducatrice vocale, et qui m’a appris à tenir ma voix et avoir une bonne gestion du souffle.

Justement, j’ai vu qu’au PMFF (Paris Métal France Festival) en Janvier dernier, tu étais très en « forme ». Comment gère-t-on  un concert alors que l’on attend un heureux évènement ?

Constance : (Rires) Malgré le fait que l’on soit assez rock’n’roll tous les deux, on a préparé les choses consciencieusement bien évidement.  Cela implique forcement des contraintes, mais on a eu le feu vert du corps médical qui nous a dit : « Allez-y, on veut des photos » (rires).
En tout cas, le fait d’avoir cet encadrement de la part de Lisa était très rassurant et bénéfique pour moi.

Comment définiriez-vous le genre d’ATTRACTION THEORY ?

Constance : Nous définissons le genre d’ATTRACTION THEORY comme du Heavy Métal mélodique et progressif. Cela résume bien le style (rires). Nous sommes tous issus de cette scène musicale.

Pourquoi avoir choisi de reprendre To France de Mike Oldfield?

Constance : Et pourquoi pas (rires) ? En fait il avait déjà été interprété par HEADLINE lors du dernier PMFF, et j’avais été invitée sur scène pour le chanter en duo. C’est un titre que l’on aime tous beaucoup et tout naturellement il s’est retrouvé sur l’EP.

Quels sont les thèmes abordés sur cet EP. J’ai vu sur ton profil FB le terme de « Stenzi Veggie Mum ». Intègres tu cela dans tes textes ?

Constance : C’est vrai que je suis inspirée par ce que je vis, c’est normal. ATTRACTION THEORY c’est ça aussi : des choses qui arrivent, ce que l’on est. Les choses viennent à toi au moment où tu es prêt. Le message véhiculé par ATTRACTION THEORY est plutôt positif et universel. Par exemple le titre The Eye parle du regard. Il y a tellement de choses qui passent à travers le regard, qui se passent lorsque l’on regarde l’autre. Ce sont des sujets qui me touchent, sans pour autant avoir de trames ou de lignes conductrices.
Attraction Theory (le titre) par exemple traite de l’attraction homme/femme. Je te laisse deviner qui a le côté « attraction » et qui le « théorique » (rires).
Je me considère « Veggie », car je l’ai été dans le passé et ma grossesse m’a recentrée sur le sujet. Je suis végétarienne et non pas vegan. Ce sont des sujets que j’ai envie d’aborder aussi dans mes textes.

Tu écris tous les textes du groupe ?

Constance : Jusque-là j’étais uniquement une interprète, et j’avais vraiment envie de me mettre à l’écriture. J’ai été bien entourée dans le choix et la construction des textes. C’est un peu le principe d’ATTRACTION THEORY ce côté « participatif ». Si demain on m’apporte un texte et que c’est le coup de cœur, bien évidement je vais l’interpréter.

Comment fonctionnez-vous pour les compositions ?

Constance : Le groupe est plutôt « éclaté » géographiquement, avec John Macaluso (batterie) qui ne vit pas en France, Christophe Babin qui vit en Bretagne. Au départ, avec Didier, c’était un projet plutôt voix/guitare.

On retrouve donc Christophe Babin à la Basse, de HEADLINE dont  fait également partie Didier Chesneau. ATTRACTION THEORY est un projet qui se positionne comment par rapport à celui d’HEADLINE ?

Constance : Tous les membres d’HEADLINE ont continué leurs chemins dans des projets différents, comme Dirk Verbeuren avec MEGADETH, Christophe Babin avec Pat O’May. HEADLINE ne s’est jamais vraiment arrêté, mais c’est plutôt en standby. ATTRACTION THEORY est une autre perception et musique.

Vous avez du matériel pour un futur album?

Constance : Oui nous avons des titres que nous finalisons pour une sortie d’un album en 2018.

As-tu d’autres projets qu’ATTRACTION THEORY ?

Constance : Par le passé j’étais assez dispersée. J’étais tellement en demande et en attente qu’il y ait des choses qui se passent qu’aujourd’hui je suis, à l’inverse, concentrée sur ATTRACTION THEORY. C’est mon projet, mon bébé (rires).

Il y a un passage incontournable aujourd’hui, c’est  le clip. Vous avez un projet par rapport à ça ?

Constance : Oui c’est prévu. Plutôt pour le futur album.

Tu as un registre vocal plutôt large. Quelles sont tes principales influences ?

Constance : Des chanteuses comme Mylene Farmer par exemple m’ont beaucoup inspirée en me donnant cette envie de monter sur une scène. Ce côté théâtral de sa musique m’as aussi donné l’envie de faire du théâtre. Si on peut résumer à une chanteuse, c’est bien elle. Après je suis ce que l’on appelle une mélomane : j’écoute vraiment de tout. Je ne suis pas cantonnée dans un style et je n’ai pas envie que l’on me colle une étiquette de chanteuse de métal, de pop ou autre.
 
Quelle vision tu as de la place de la femme dans le milieu métal ?

Constance : Je dois dire qu’en tant que femme et maman, ma vision a beaucoup changé et évolué depuis mes débuts. Je trouve que c’est un milieu où il y a finalement vraiment du respect. Quand tu vois une femme comme Alissa White-Gluz d’ARCH ENEMY par exemple, qui milite pour pas mal de choses comme la défense des animaux, ou une vie saine (elle est vegan pour le coup), elle a une place affirmée. Je ne suis pas pour autant féministe à tout prix.  Les femmes ont autant de place que les hommes et c’est aussi simple que ça (rire).

Pourquoi avoir choisi ce format (EP) ?

Constance : C’est pour tâter un peu le terrain (rires). Les retours sont très positifs et encourageants. Cela fait vraiment plaisir.

Une tournée est envisagée bientôt?

Constance : Nous sommes en pourparlers avec des tourneurs ici et à l’étranger. Au mois de Janvier nous retournons aux Etats Unis pour faire quelques dates.

Vous livrez deux versions acoustiques des titres The Eye et Attraction Theory sur l’EP, il y en aura également sur l’album ?

Constance : Oui, et étant données nos influences variées, il y en aura.

Tu écoutes quoi en ce moment ?

Constance : J’écoute beaucoup SONS OF APOLLO en ce moment, c’est un vrai coup de cœur. Et nous écoutons également énormément ACDC et notamment Thunder Struck qui est LE morceau de Trystan mon fils (rires).


 Un grand merci à Yann Charles pour les photos.

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017