halestorm viciousHALESTORMVicious

Sortie le 27 Juillet 2018

 

Lzzy Hale – Vocals, Guitar
Arejay – Drums
Josh Storm – Bass, Vocals
Joe Hottinger- Guitar, Vocals

 

 

 


Difficile de dire du mal d’un groupe comme HALESTORM tant le capital sympathie que j’ai pour eux est énorme et leurs prestations scéniques imparables.
Avec Vicious, Lzzy et sa bande semblent vouloir prendre le contrepied des attentes de l’industrie, avec un quatrième opus percutant et brut aux textes plus sérieux et graves traduisant surement une volonté du groupe à développer des thèmes moins « teenagers ».
La production a été confiée à Nick Raskulinecz (Mastodon, Alice in Chains), ce qui se traduit par un gros son percutant et massif qui sert parfaitement l’album.
Avec Vicious, les guitares sont clairement mises en avant, avec un mordant bien agressif au même titre que les vocales de Lzzy. Ecoutez-moi les parties de guitares sur le lyrique Killing Ourselves To Live, l’approche carrément punk d’un Uncomfortable assassin et groovy à la fois ou encore le velours d’une ballade quasiment A capela d’un Heart Of Novocaine et vous aurez une petite idée du talent non galvaudé de ce quatuor de Pennsylvanie.
Chaque musicien sort de sa zone de confort, à l’image de Joe Hottinger qui y fait un travail admirable tout en variations, au même titre que le frangin Arejay Hale aux futs et son attaque particulière.



La palme revient à Lzzy et la hargne étonnante qu’elle insuffle aux compos.
D’entrée de jeu on est mis dans l’ambiance avec Black Vultures et sa montée crescendo en violence. Lzzy y alterne un chant doux et hargneux donnant une teinte résolument live à son interprétation.
Skulls n’est pas là pour arrondir les angles ni pour brosser l’auditeur dans le sens du poil, mais bien en place pour vous botter le cul comme il faut. Lzzy est une chanteuse inspirée et incroyablement douée pour imposer son style à la fois groovy et brutal.
La patte HALESTORM est bien là, une vraie marque de fabrique, et dans un monde ou les ersatz sont légions, il est bien de le souligner.
Le groupe sait surprendre, à l’image de titre comme Conflicted à l’approche résolument groove amenée par le phrasé ultra sexy de Lzyy accompagnée d’une section instrumentale collant parfaitement à la belle.

Même si l’on pourrait reprocher un certain manque d’homogénéité sur l’album, il faut bien avouer que la tribu Hale place la barre haute et vient s’ouvrir une fois de plus les portes des grammy à grands coups de docks haute couture. Une chose est sure, HALESTORM est habité par un Rock’n’roll féroce, dans la musique et l’attitude, PINK n’a qu’à bien se tenir. Cet album tourne au vice et c’est un Must Have 2018 pour tout aficionados du genre.


Tracklist

Black Vultures

Skulls

Uncomfortable

Buzz

Do Not Disturb

Conflicted

Killing Ourselves To Live

Heart Of Novocaine

Painkiller

White Dress

Vicious

The Silence


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017