LINKIN PARK - One More Light LIVELINKIN PARKOne More Light LIVE

Sprtie décembre 2017

Chester Bennington
Rob Bourdon
Brad Delson
Phoenix
Joe Hahn
Mike Shinoda

 

 

 

 

 


Ultime hommage aux fans que ce One More Light LIVE offert par LINKIN PARK quelques mois après la tragique disparition de Chester Benington. Les membres du groupe dédicacent cet album à leur frère Chester.

La galette est à la hauteur de l’hommage avec une tracklist digne de la dernière tournée magistrale que les américains ont donnée à travers le monde pour promouvoir One More Light, leur dernier opus aussi déroutant qu’audacieux.
Le live ouvre sur Talking To Myself, représentant le virage pop amorcé par le groupe et sur lequel on retrouve un Chester au meilleur de sa forme.
L’émotion est forcément présente partout, de par le brassage des anciens titres avec les nouveaux qui, finalement, ne dénotent pas tant que ça. Enchainer Burn It Down à Battle Symphony bouscule un peu les codes et met en avant le chant harmonieux et mélodique que Chester avait développé sur le dernier opus. On retrouve ce chant clair sur Invisible, One More Light ou encore sur Nobody Can Save Me qui prend aujourd’hui une signification toute particulière.
LINKIN PARK montre avec ce live au combien intime qu’il était un groupe de scène en parfaite osmose avec son public, respectueux de celui-ci. Preuve en est Crawling chanté d’une seule voix entre Chester et le public, juste accompagné d’une ligne de piano. Le frison que provoque cette interprétation est intense.


chester bennington

HELLFEST 2017


Les anciens titres font toujours le même effet, probablement encore plus aujourd’hui. Leave Out All the Rest, In The End (magnifique avec le refrain repris à l’unisson par le public), New Divide ou encore Numb sont autant de pièces maîtresses du groupe qui resteront dans l’inconscient collectif et intemporelles.
Perle rare aussi que ce Sharp Edges composé quelques heures avant la prestation et sur lequel Chester joue de la guitare aux cotés de Brad Delson, donnant un aperçu de la spontanéité du bonhomme.
Le final est juste grandiose avec un Bleed It Out assassin, digne de la version album qui aura marqué tellement de fans, pour fermer définitivement une page, une vie.
Reste malgré tout un sentiment de gâchis, d’abandon, de tristesse, comme si on avait perdu un proche à qui on n’aurait pas assez dit « merci ».
Le dernier mot sera à ses compagnons de route qui écrivent : « Chester était particulièrement passionné, exceptionnellement généreux, sensible, optimiste, drôle et gentil. Avec sa voix, il a transformé la douleur en catharsis, l’authenticité en art, et la passion en connexion. Son dévouement à donner vie à ses chansons était triomphal »


1.Talking to Myself
2. Burn It Down
3. Battle Symphony
4. New Divide
5. Invisible
6. Nobody Can Save Me
7. One More Light
8. Crawling
9. Leave Out All the Rest
10. Good Goodbye feat. Stormzy
11. What I’ve Done
12. In the End
13. Sharp Edges
14. Numb
15. Heavy
16. Bleed It Out


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017