WATAIN – ROTTING CHRIST – PROFANATICA 

TRABENDO, PARIS
Samedi 17 NOVEMBRE 2018


A l’annonce de ROTTING CHRIST  en tournée avec WATAIN j’ai été prendre mon billet direct, c’était déjà une bonne nouvelle et je dois avouer que la programmation des New Yorkais de PROFANATICA en première partie, était plutôt réjouissante pour la découverte de cette soirée BLACK METAL qui affichait un TRABENDO complet.

Après un petit retard vite oublié, l’ambiance Dark se pose doucement et surement au son brutal des guitares  de PROFANATICA, sur fond de textes vomitifs et blasphématoires. Après être né en 1990 puis avoir splitté, le trio s’est reformé en 2001. Le dernier album «  The curling Flame of blasphemy »  sorti en 2016 voit ses membres masqués exceller dans le registre du Dark métal pour initiés. Une bonne entrée en matière pour le public qui n’a pas manqué le spectacle baigné de « non lumière » ou devrais-je dire « peu éclairé ». C’est à ce moment là que je pense aux photographes, qui nous balancent des photos nickelles sorties d’improbables moments qu’on a pas vus. Bravo !




Au tour des grecs de ROTTING CHRIST (né en 1987 déjà) de nous en mettre plein les oreilles dans un décor inexistant. Le public est fervent et les rangs se font serrés dans la fosse. La vague démarre et nous submerge à peine une heure durant. Un peu court quand même. On a tout écrit les concernant, ils font le job ce soir : ni plus ni moins. Un bon concert.
J’adore mes voisins barbus hurlant très fort « Grandis Spiritus Diavolos » pour un final grandiose. Un peu d’actu pour ROTTING CHRIST en ce moment avec le livre  « The official story of Rotting Christ » sorti chez Non serviam et écrit par Sakis Tolis et Dayal Patterson. Et puis, comme annoncé sur le webzine cette semaine, leur dernier album « The Heretics » dont l’artwork est réalisé par Maximos Manolis, sortira le 15 fevrier 2019 chez Season Of Mist. On a hâte !




La soirée se poursuit avec les suédois de WATAIN (né en 1998) qui font carrément passer ROTTING CHRIST pour des enfants de chœur. La chaleur monte de plusieurs crans en raison des torches qui sont allumées sur la scène. Ce soir nous n’auront droit qu’aux torches car le Trabendo n’est pas habilité à recevoir d’autres pyrotechnies (demain au TYRANT FEST ce sera l’apothéose) et tout corpses painted le groupe va nous asséner titre après titre toute la noirceur qui les caractérise.
Le public semble plus nombreux. Happés par le spectacle certains d’entre nous verrons les torches de très près pendant que la voix d’Erik Danielsson nous rappellera que nous sommes liés aux ténèbres, nous nous verrons basculer dans une torpeur moite telle une armée aux âmes torturées en route vers les Enfers.
Le long recueillement spirituel qui clôturera le concert nous rappellera que le Black métal, c’est pour WATAIN un art de vivre, une dévotion réelle. Rentrés chez nous, quelle ne fut pas la surprise de découvrir au fond de nos mouchoirs les conséquentes traces de suie laissées dans nos conduits nasaux par le brulis des torches toute la soirée, nous marquant physiquement de notre présence à Evènement. WATAIN nous souhaite par ce biais d’avoir brûlé quelques minutes de vie, ce qui est une preuve d’affection en langage BM. Très fort !



Setlist PROFANATICA : Ordained in bile, Jehovah fading, Unto us he is born, mocked  scourged and spit upon, broken jew, fuck the messiah, sickened, conceived with sin, once removed savior, spilling holy blood, final hour of christ, weeping in heaven, heavenly Father, I arose.

Setlist WATAIN : Storm of the antichrist, Nuclear alchemy, the child must die, Agony fires, Furor Diabolicus, Sacred damnation, The golden Horns of Darash, Malfeitor, Toward the santuary, The return of darkness nd evil (Bathory cover), Sworn to the dark.

One Comment

  1. […] novembre 2018Stephan Birlouez WATAIN  Trabendo, Paris Samedi 17 Novembre […]

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017