Madball - For the cause - Among The Living

Madball  For the causeMADBALL – For the cause

Freddy Cricien : chant

Hoya Roc : Basse

Mike Justian : Batterie

Mitts : Guitare

 

 

 

 

 


Telle une machine, Madball revient pointer le bout de son nez tous les 4 ans avec un nouvel album. Et cette fois- ci il se nomme For The cause. Véritable poids lourd de la scène hardcore, leur notoriété dépasse largement ce milieu, et comme l’a démontré leur récent passage au Hellfest, le groupe, toujours emmené par Freddy Cricien et Hoya Roc, on peut les classer dans la liste des têtes d’affiches sans aucun souci pour un festival.

Si l’on oublie un peu Legacy, le groupe a toujours livré de bons albums. Et dans ce sens, For The Cause s’inscrit dans la grande tradition en reprenant une formule maintenant éprouvée par le groupe : 2-3 morceaux taillés pour la scène (Rev Up), le petit morceau en espagnol qui va bien (Es Tu Vida) et des potes de passage pour chanter sur certains morceaux (en l’occurrence cette fois-ci Ice-T et Tim Armstrong de Rancid). Le reste des morceaux se situant entre le moyen et le bon, sans marquer pour autant les esprits. On retrouve toujours ce son et ce groove typiques des morceaux de Madball.


madball


Le problème au final avec Madball, c’est qu’il n’y a pas de prise de risque. On sait ce qu’on va entendre. On peut regretter que le groupe, sur quelques chansons, n’est pas tenté d’innover ou d’explorer d’autres pistes. On peut naturellement penser à une incursion vers le hip-hop. Après tout Freddy a bien sorti un album solo de rap, et le reste du groupe est souvent impliqué dans des projets musicaux flirtant avec le hip-hop ou d’autres styles de Hardcore.

La seule surprise de cet album finalement c’est le morceau avec Tim Armstrong, The Fog. Pas un mauvais morceau en soit (pas transcendant non plus). Il détonne juste du reste de l’album sur un point étonnant. On dirait plus un morceau de Rancid avec Freddy Criccien au chant qu’un morceau de Madball avec Tim Armstrong. Il est étonnant de voir comment le groupe a gommé son identité sonore et musicale, facilement reconnaissable, pour endosser le son du punk-rock de Rancid.

Le morceau avec Ice-T reste sympa, sans plus. On s’amusera d’ailleurs à comparer le chant de Ice-T quand il chante dans Body Count et quand il vient prêter main-forte à des groupes de hardcore ou de métal. Ces deux collaborations sont malgré tout loin d’atteindre la puissance et la sauvagerie du featuring sur le précédent album Hardcore Lives. En même temps compliqué de faire mieux que Born Strong, avec Candace Puopolo de Wall Of Jericho.

Madball The Fog : https://www.youtube.com/watch?v=9dK6N2xkuiM


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017