MOLYBARON – MolybaronMOLYBARON – Molybaron
Sortie Aout 2017             

 

 

Gary Kelly: Lead Guitar, Vocals
Steven Andre: Lead Guitar
Sébastien de Saint-Angel: Bass
Chris Brush : Batterie

 

 

 

 

 


La France a du talent, ça on le sait, même si certains aiment le nier, et MOLYBARON en est l’incarnation. Premier LP du groupe basé à Paris et Dublin, Gary Kelly le chanteur guitariste est irlandais. Les MOLYBARON font une entrée fracassante dans ma discothèque mais surtout dans mon top 10 annuel.
MOLYBARON ou comment revisiter le Hard-Rock au sens strict du terme en y insufflant une dynamique résolument moderne. La musique distillée par ce quatuor est un vrai tourbillon de pur Rock inventif et varié aussi séduisant qu’addictif.
La production y est parfaite, avec un son à la fois rond et massif. Les MOLYBARON assènent leurs compos fruits d’une longue assimilation de leurs influences aussi multiples que qualitatives. Le résultat est explosif. Nourris aux cadors du genre comme U2, Led Zep, Muse, Metallica et j’en passe et des meilleurs, ils donnent la matière à ce premier opus pour contenter les plus exigeants des auditeurs et sortir du lot.
Les mélodies sont assassines, servies par des riffs imparables et des chorus catchy comme sur Dance par exemple, ou sur Moly, clairement inspiré par MUSE.
Avec cet opus on est dans l’urgence, de par le rythme (Moly en est un parfait exemple) mais surtout de par les thèmes abordés, collant à une actualité de plus en plus sombre.


MOLYBARON – Molybaron


Mais les lascars sont capables de pauses musicales plus légères, comme avec ce magnifique Sleep Leaves This Place, même si le thème abordé n’y est pas des plus joyeux. 
La voix de Gary Kelly est superbe, capable de variations et de tonalités adaptables à tous les styles parcourus sur la galette, et forcement, l’accent y est parfait.
MOLYBARON est énervé. Les thèmes sont durs et critiques et ne laissent que peu de place à  la réjouissance. On The Other Side, très U2 dans son approche, est une autre critique d’un système fait pour broyer les individus qui cherchent des échappatoires. Que dire de The Apocalypse Shop si ce n’est que tout est dans le titre et rejoint les propos récurrents de l’opus.
Plus on avance dans l’écoute et plus on est pris dans ce maelstrom de révolte véhiculé tant pas les textes que par la musique avec un Incognito épileptique en point d’orgue.
Les lascars finissent en douceur l’opus avec un Mother puissant au doux parfum de Metallica de par  l’attaque de ses guitares comme on peut le retrouver sur The Unforgiven.

Que dire de plus si ce n’est que cet opus est un indispensable 2017 pour tout amateur de chose bien faite. Pour un premier album les MOLYBARON ont placé la barre haute dépassant largement le stade de « groupe à suivre ». Procurez-vous cette pépite, c’est une valeur sure et en plus la pochette est somptueuse.


 

3 Comments

  1. PHILIPPE says:

    Excellent groupe que j’ai découvert récemment, j’adore ! Ils iront loin !!!

  2. […] Moly, clip tiré de l’excellent album de MOLYBARON dont vous pouvez lire la chronique ICI […]

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017