WILD DAWN – NO ONE IS INNOCENT – IRYA
NO SLEEP TIL ORLINZ

Salle des fêtes de St Jean de braye
Samedi 31 Mars 2018 

 

Orleans WYLD DAWN - NO ONE IS INNOCENT - IRYA NO SLEEP TIL ORLINZ l'Astrolabe - Samedi 31 Mars 2018 


C’est en cette belle région Orléanaise que les NO ONE IS INNOCENT entendaient s’arrêter ce Samedi 31 Mars, histoire de venir partager le feu, la poudre et surtout la sueur au détour d’un nouvel album tout juste dans les bacs, FRANKENSTEIN.

Histoire d’accompagner en beauté les lascars Parisien, l’asso Orléanaise SLAP TRACK et son déjà mythique rassemblement périodique NO SLEEP TIL ORLINZ (le 7ème déjà), réunissait une bien belle affiche avec IRYA (Metalcore) ainsi que WILD DAWN (Stoner). Notons que ce dernier profitait de l’occasion pour dire au revoir à son public clouant ainsi d’une bien belle façon une carrière de 10 ans ; et d’ailleurs, comme superbe cadeau, les NO ONE laissaient les Orléanais en haut de l’affiche. Sympa.

Que l’on aime ou pas le Metalcore, force est de constater que les ptits «d’jeuns » de IRYA se sont démenés comme des petits diables devant une salle déjà bien garnie en ce début de soirée. Riffs précis et acérés, la musique du quintette en impose et offre un parfait échauffement de « jumps » au public avant les grands sauts de cabris de Kémar et sa troupe. Une bien belle entrée en la matière avec un set bien rentre dedans. A suivre.



Qui ne connaît pas NO ONE IS INNOCENT en live ne connaît finalement pas grand chose à la furie communicative du groupe tant s’il en est un qui dessine au mieux le grand schéma de ce qu’est le Rock puissant sur scène, c’est bel et bien celui de la bande à Kémar. Et autant le dire de suite, le public venu nombreux prendre une bonne dose de Rock n’Roll ne va pas être déçu. Dès les premières notes de DJIHAD c’est parti pour une débauche d’énergie, de sueur, de pur bonheur articulé autours d’une setlist des grands soirs. SILENCIO, KIDS ARE ON THE RUN, NOMENKLATURA ou encore LA PEAU et la reprise des Rage Against The Machine, BULLET viennent à merveille fusionner avec les quelques bijoux extraits de FRANKENSTEIN. Car il faut bien le reconnaître, A LA GLOIRE DU MARCHEDESPERADO, FRANKENSTEIN ainsi que ALI passent à merveille l’épreuve du live. Vous êtes prévenus.
1h15 de set qui passent à une vitesse de barge. Outre les sauts de cabris de Kémar, Popy et Shanka, c’est avant tout un groupe ultra soudé et dévoué corps et âmes à son public qui vient mettre un méga Uppercut dans la face des fans qui comme un pèlerinage sociétale revendiqué par le quintette parisien, s’invitent sur scène pour un DRUGS d’anthologie. Kémar dans le public, le reste du groupe mélangé avec ses fans, quelle belle image de communion d’un groupe qui enchaine direct avec son classique 20 ANS pour finalement revenir achever l’audience déjà bien en sueur avec CHARLIE et l’inévitable CHILE. Avouez que pour finir en grande pompe, il y a pire. Et c’est sur ces quelques notes « à la propaganda » que vient s’achever cette superbe prestation qui, à voir les visages radieux des quelques 400 personnes présentes, démontre au combien les NO ONE IS INNOCENT sont l’essence même du rock n’Roll « made in France », que ce soit au Stade De France ou à la salle des fêtes de Saint-Jean de Braye. Quel grand moment !



A peine le temps de reprendre ses esprits que déjà déboule sur scène l’incontrôlable Romain, guitariste des WILD DAWN, et le reste du groupe pour une toute dernière apparition live après une dizaine d’années de bons et loyaux services, où viennent se mélanger de l’ancien titre et du tout récent puisque extrait du dernier album du groupe, ROAD TO NOWHERE, sorti justement le même jour. Comme à l’accoutumer, la joie communicative du groupe appuyée par une puissance de feu est gage d’efficacité et le Stoner Rock distillé par le quartette passe comme une lettre à la poste vient mettre un terme à une soirée chargée en émotions, toujours dommage de voir un groupe arrêter sa carrière. Bon vent et belle route aux membres de WILD DAWN.


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017