AMONG THE LIVING a rencontré Kevin, guitariste et Florian, chanteur du groupe grenoblois THE WALKING DEAD ORCHESTRA qui revient plus fort et déterminé que jamais, 4 ans plus tard avec son deuxième album « RESURRECT » qui sort chez Unique Leader Records. 

Loin de l’univers cyber de « RESURRECT » c’est dans la cave du BLACK DOG, que cet entretien a lieu avec des humains qui savent dorénavant ce que veut dire s’accrocher, se retrouver et avancer….

 


Rencontre avec Kevin et Florian de THE WALKING DEAD ORCHESTRA

 


Bien que le line up ait connu quelques mouvances, peut-on dire que le groupe est soudé à présent ?

Kevin : effectivement, Cédric (batteur et membre fondateur) n’a jamais rien lâché avec JB (lead guitar). Je suis moi-même parti puis revenu plus libre dans mes choix.

De quelle manière a évolué votre musique ?

Kevin : en 2013 lorsque nous avons sorti le premier album « Architects of destruction », on se cherchait, notre approche était un peu puérile mais il fallait bien commencer par quelque chose et l’on a suivi la veine du mouvement deathcore.

A présent, THE WALKING DEAD ORCHESTRA a évolué vers une liberté totale influencée par du bon vieux death comme Dying Fetus, Morbid Angel ou Cannibal Corpse.

Florian : je suis arrivé sur ce deuxième album et ma voix est en constante évolution. J’ai été influencé par du death mélodique, hardcore, métalcore comme White Chapel ou Betraying the Martyrs. Je travaille ma voix en répétition ou au cours de mes différents projets toujours dans ce registre d’ailleurs. La saturation que j’obtiens au niveau de mes cordes vocales m’a permis de faire des choses intéressantes pour cet album.

As-tu eu des soucis avec tes cordes vocales ?

Florian : oui cela m’est arrivé une grosse fatigue vocale due à 10 jours d’enregistrement. Pour aller mieux il faut éviter de parler, beaucoup s ‘hydrater. Habituellement mon échauffement prend 20 mns, de techniques de souffle et également physique. Je donne d’ailleurs des cours à Grenoble et je suis continuellement en apprentissage car il y a beaucoup à découvrir à ce niveau. De base, je suis guitariste mais le chant saturé a toujours été une passion.

Vos personnalités sont plutôt calmes au quotidien ?

Kevin : tout à fait.

Florian : mon mode de vie est très calme et je deviens sur scène une autre personne. Depuis que je suis dans le groupe j’ai quitté ma zone de confort pour m’améliorer techniquement.

Comment s’articule votre collaboration ?

Kevin : Cédric et JB composent ensemble en répétition la structure des morceaux qu’ils nous soumettent pour faire les arrangements. Les voir composer est un moment exceptionnel. Tout va très vite, c’est rodé, ils se connaissent bien et c’est plus simple pour tous.

« RESURRECT » est-il un concept album ?

Florian : oui, cet album raconte sa propre histoire d’une manière chronologique et fait suite au premier album qui plantait le décor. Le personnage principal qui est l’architecte est représenté sur les deux pochettes différemment car il lui est  arrivé des péripéties. Il est humain mais se fait reconstruire par des chirurgiens.

Kevin : Au départ il est un humain mais dans un univers post-apocalyptique, il devient une sorte de mutant au cours de ce deuxième album. Il se fait transformer par des personnages appelés « ingénieurs », des scientifiques qui l’on trouvé sur un champ de bataille et vont le ressusciter, le rendre plus fort. Un peu comme dans STAR WARS lorsque Anakin se fait brûler et qu’il devient DARK VADOR. C’est cela le concept. Étonnamment, on ne s’est pas inspirés directement de cela mais ça m’y fait penser à chaque fois.


THE WALKING DEAD ORCHESTRA - Ressurect


L’artwork est très détaillé, dans les tons de bleu qui donnent froid dans le dos. Qui l’a réalisé ?

Kevin : Remy Cooper de Headsplidesign. Cedric et JB ont trouvé la trame et plusieurs planches nous ont été présentées. On a finalisé avec ce visuel cyber.

Florian : Sur le premier album, le choix s’est porté sur un visuel plutôt réel dans les tons orange/marron (souvent le cas dans le métal ) et ensuite bleu plus cyber plus agressif. Personnellement, je trouve que le jaune est plus épique.

Pour illustrer cet artwork il existe le magnifique clip « RESSURECT THE SCOURGE»

Kevin : Petite précision à ce propos : sur l’album le titre est en deux parties la piste 1  « Calvaire » est l’intro et le titre « Ressurect The Scourge » sur la piste 2 ne font qu’un. Tu me suis  (rires) ?

La résurrection est le thème de votre album. Est-ce une métaphore ?

Kevin : Il s’agit de la résurrection de notre personnage et aussi de notre projet THE WALKING DEAD ORCHESTRA ainsi que de nos retrouvailles, en tant qu’amis, 4 ans après le premier opus.

Sur scène on doit s’attendre à quoi ?

Kevin : on travaille sur le son et lumières surtout sinon tu comprends rien de ce qui se passe et si tu vas trop dans les détails tu perds la puissance et le coté massif du live. On a de la chance car notre ingé  son a beaucoup de connaissances globales et restitue parfaitement sur scène ce que nous souhaitons.

Florian : Le son reste plus important que le visuel qui reste assez sobre mais cohérent.

Racontez moi quelques souvenirs de votre  tournée récente en République Tchèque ?

Kevin : ce qui m’a marqué c’est que les filles sont hyper violentes. Elles sont en fosse presque plus que les mecs.

Florian : les pays de l’Est fantasment beaucoup la France. La sauce prend immédiatement. Ils captent la musique que l’on fait et ne voient pas le métal de la même manière que nous en France. Ils sont plus ouverts.

Avec qui aimeriez-vous partager l’affiche ?

Kevin : GOJIRA ! c’est un groupe que j’ai vu évoluer des l’âge de 17 ans et cela m’a fait plaisir de voir arriver un groupe français à un tel niveau.

Florian : THY ART IS MURDER ! cela fait des années qu’ils sont dans le style. Ils captent le public d’une manière incroyable. Leur force est qu’ils surfent sur 20 ans de métal et que leur recette est toujours au top.

Pour THE WALKING DEAD ORCHESTRA, êtes-vous plus Festival ou Salle ?

Florian et Kevin : Festivals ! le message est lancé !

(Finalement nous retrouverons THE WALKING DEAD ORCHESTRA au Hellfest cette année, comme quoi la magie de noël opère encore un peu 😉 )

Walking Dead Orchestra

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017