Rencontrer Krummi BJORGVINSSON, le leader de LEGEND, groupe islandais de rock electro à tendance dark alternatif relève de la fiction. Cet enfant de la balle hypermédiatisé depuis toujours a su resté d’une simplicité incroyable et suit son chemin sans faire de bruit si ce n’est celui de ses nombreux albums toujours attendus avec impatience par un public fidèle et de plus en plus nombreux.
En conversation devant le fjord ensoleillé, une éclaircie dans le ciel islandais capricieux, une métaphore qu’il aimerait assurément.


BJORGVINSSON


Comment présenterais-tu ton groupe à ceux qui ne connaissent pas ?

Nous sommes deux à composer (Halldor  Bjornson) et un groupe pour le live (Frosti Jon Runolfsson et Bjarni Sigurbjornsson). On se connaît depuis des années. J’aime être dans la même équipe, je suis conservateur en ce sens. On ne souhaite que faire de la musique ensemble et raconter notre Histoire avec une bande son que nous composons. Cela raconte ce que nous sommes, d’où nous venons. Depuis 2010, nous avons enregistré deux albums seulement. Nous avons beaucoup tourné tout autour du monde. On est restés vivants. Nous sommes très « basiques ».

Que veut dire le titre de votre dernier album « Midnight Champion » (ARTOFFACT RECORDS 2017)  ?

C’est lorsque tu survis aux choses autour de toi, que tu dépasses tes limites et ta noirceur, que tu trouves finalement des solutions, tu es le « midnight champion ».

Comment s’est passé le set hier à l’EISTNAFLUG ?

On n’a pas malheureusement pas pu finir le set en raison de nombreuses difficultés techniques. Au final, il nous a manqué deux titres. Cela arrive, je sais, mais ca faisait longtemps qu’on n’avait pas joué comme on voulait. Alors dans quelques jours on remet ca gratuitement,  dans une salle à Reykjavik pour finir ce show correctement. C’est rock’n’roll !

Le public est vraiment passionné par LEGEND, et j’ai pu constater que tu as une cote de popularité très importante,

C’est gratifiant, on apprécie tous beaucoup cette reconnaissance des gens.

Quels sont les thèmes principaux abordés par LEGEND ?

Nos problèmes personnels, l’environnement, la culture, l’amour, la haine.

Pourquoi avoir choisi de chanter en anglais plutôt qu’en Islandais ?

J’écris en anglais plutôt naturellement mais aussi en islandais. Le message passe mieux en anglais. J’ai envie que les gens comprennent ce qu’on dit, l’anglais est universel.

Tu penses que si tu chantais en islandais cela te fermerait les portes de l’international ?

Tu sais, franchement on s’en fout de s’exporter ou pas. Ce n’est absolument pas le but de notre groupe. On s’amuse ensemble, on a tous des days jobs et on est très heureux. On vit des vies très simples, contemplatives, on essaye de faire de ce monde quelque chose de meilleur, individuellement. C’est une quête silencieuse de soi-même. Soit ta propre Légende, c’est d’ailleurs le nom du groupe.



Tu es effectivement une légende (NDLR : famille dans le music business depuis toujours) et tu as de multiples activités musicales dans différents groupes, un restaurant à Reykjavik (VEGANAES), qu’est ce qui est en ce moment ta préoccupation principale ?

La musique, c’est ma passion, mon équilibre, je suis né pour cela et j’en ferais jusqu’à ma mort. Avec Bjarni, on joue ensemble depuis qu’on a 15 ans et on a traversé et sacrifié beaucoup de choses aussi. On se sent vivants, rien à voir avec l’envie d’avoir du succès et de l’argent. Partir à l’aventure reste LE truc ….

J’aimerai que tu me racontes comment tu as participé au projet KATLA de Gummi (ancien batteur de Solstafir) ?

On est très amis, on adore ce projet, TORE est producteur au studio NEPTUNE et a enregistré ce groupe. Tout le monde se connaît ici et il nous a demandé de participer. Ce studio est le centre de tout.

Tu as ton propre restaurant vegan à Reykjavik, « VEGANAES » également ?

Nous sommes trois associés, et nous avons pu financer ce restaurant grâce à un crowdfunding et ca a bien marché. Nous avons mis un an à monter le projet et nous venons juste d’ouvrir (NDLR : délicieux !!!). 

Quand peut-on espérer un  successeur à MIDNIGHT CHAMPION ?

Surement en 2019, nous avons un peu de matériel mais la priorité cette année est à mon album solo.  J’ai écris tous les titres et c’est prêt à enregistrer, je rentre en studio en aout. C’est une base de country music et blues, j’ai hâte de le réaliser. On avait monté un projet similaire : ESJA avec Bjarni et le chanteur de GUS GUS, il y a environ 10 ans.

Tu as fait partie du groupe MINUS qui a beaucoup marqué les esprits islandais, mais qui a malheureusement splitté.  Serait il possible que le groupe se reforme ?

Oui, définitivement oui.
Le truc fou est que l’on a un album enregistré en 2012 qui n’a jamais vu le jour pour différentes raisons. Ce sera le 6eme album et on va le sortir dans les deux ans qui viennent et on reviendra sur scène. Tout va se faire, il faut attendre le bon moment.

Emmanuelle NEVEU@ AMONG THE LIVING, EISTNAFLUG 2018

One Comment

  1. […] nos très chers entertainers qui vont jouer leur album « Voyage » en intégralité. LEGEND avec Krummi Bjorgvinsson son leader (interview) qui revient sur le devant de la scène avec ses multiples groupes et […]

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017