SATAN JOKERS - Symphönïk KömmandöhSATAN JOKERS – Symphönïk Kömmandöh

Sortie le 16 Février 2018

 

Renaud HANTSON – Chant, Batterie
Pascal MULOT – Basse, Choeurs
Michaël ZURITA – Guitares, Choeurs
AUREL – Batterie

Special guest :
Stéphane BONNEAU – Guitares

 

 

 


Satan Jokers sort un nouvel album nommé “Symphönïk Kömmandöh“, et une nouvelle fois ils viennent nous surprendre ! 

Quand le sujet est tombé, on m’a clairement fait comprendre qu’il était délicat (serait ce du aux réactions de Renaud Hantson ? le “casseur de trolls”, toujours ré actif sur ces pages web et forums dédiés au groupe…). 
Sauf que même si il est l’acteur majeur de la reformation du groupe en 2008 (Satan Jokers, groupe phare de la scène Heavy Métal Française début 80 à produits 2 albums et un EP de 1981à 1985, avec le line up suivant : Pierre Guiraud au chant, Laurent Berna/décédé en 2004 à la basse, Stéphane Bonneau à la Guitare, Renaud Hantson à la Batterie), la structure de cette réformation n’aura de cesse à produire une musique évoluée dans ce fameux style de fusion/métal porté par les fortes compétences musicales individuelles et l’alchimie trouvées en leur sein. Que des musiciens de haut vol !
En 2009 sortent 2 Albums. Le premier “SJ 2009” permet au groupe de relancer la machine, le second “Fétish X” permet la mise en forme tant aux niveau de la composition des musiciens que de la poursuite de la direction musicale vers laquelle Satan Jokers évoluera. Marc Varez laisse la place à Aurelien Ouzoulias, puis Olivier Spitzer quittera le groupe. 
A noter, la belle prestation réalisé au Hellfest dès cette année 2009 ! pas simple pour un groupe qui venait de se reformer, dans ce temple du métal !  
2010, le staff musical du groupe figé (Renaud Hanson au chant, Michael Zurita à la guitare, Pascal Mulot à la basse et Aurelien Ouzoulias à la batterie), une rencontre majeur va booster leur créativité et permettre de produire des concepts albums très interagissants, à thèmes. C’est la rencontre entre Renaud Hantson et le Docteur Laurent Karila, psychiatre et grand spécialiste dans l’addictologie. Un sujet ou le leader du groupe, Renaud Hantson, s’est égaré sur une longue période (il en parle ouvertement dans ces différents livres). A noter : Laurent Karila est aussi journaliste/blogger sur le site de Hard Force ! Donc le métal, il connait bien… Il en est addict 😉 Il devient, de fait le 5e membre du groupe.
Naitra de cette fusion neurologique, de type réfléchissante entre les 2 hommes, des textes forts dans une trilogie composée de 3 albums :
2011, l’album “Addictions” accompagné d’un e-book traitant de la prévention reconnu d’utilité public par la MILDT (devenu MIDELCA depuis mars 2014) : une première dans toute l’histoire musicale française.
2012, sort l’album “Psychiatric” accompagné d’un dvd “live” et bonus. 
2014, sort un double CD “live Bootleg” porté sur des lives de 2012 et 2013, voulu sans retouches, et permettant à chacun de juger de l’association des 4 fortes compétences solistes à produire un résultat musical aussi fort. 
Mais surtout en 2014, arrive aussi la troisième œuvre maitresse : Un opéra rock, nommé “Sex Opéra” ou l’on retrouve de nombreux invités du rock Français prenant part aux différents personnages : Stéphane Buriez (Loudbast), Olivier Del Valle (Shannon/Face To Face), Fred le Tazz (Black Bear Fury), Boban Milojevik (Snake Eye), Virginie Gonçalvez (Kells), Céline Lacroix (Saint Ombre) ou encore Walther Gallay (Café Bertrand) et Jo Amore (ex Nightmare/Oblivion). Quelques fines lames sont aussi venues apportées leurs concours : Patrick Rondat, Christophe Godin, Gildas Arzel et Sébastien Bizeul.
Cet album sera accompagné d’un DVD de 1h30, nommé “La grand illusion“, réalisé par Crock Brandalac et Rémy Bousquet. Il relate la carrière du groupe ponctué d’interventions de Francis Zégut (qui rappelons le, à donner sa chance à Satan Jokers en fin 1982 dans son émission), Zouille (chanteur de sortilège), Stéphane Bonneau et les membres actuel du groupe.


SATAN JOKERS - Symphönïk Kömmandöh

 


Même si les prestations de Satan Jokers en “live” n’ont jamais été très nombreuses, chaque année depuis 2010 se déroule au Pacific Rock à Cergy (95) le Satan Fest ! Une façon de pouvoir proposer en avant première les nouveautés issus de chaque album, depuis 9 ans, en y associant les bienfaits d’un festival permettant à environ 5 groupes de se produire devant un public fidèle et nombreux, chaque année. 
Il convient aussi de souligné la présence et participation (malgré de grosses contraintes) de Stéphane Bonneau qui à toujours soutenu et accompagné Satan Jokers depuis cette réformation en 2009.
Que pouvait on donc attendre, de nouveaux, de la part de Satan Jokers
Et bien voici que se présente à nous ce nouvel opus avec encore une fois la rencontre provoquant l’accouchement (Renaud Hantson, malgré son apparence, aime les rapports… Humains). 
Cette fois ci, c’est en la personne de Florent Gauthier, chef d’orchestre/compositeur et professeur de musique que la nouvelle alchimie va prendre, et de très belle facture ! 
L’idée de ce “best of symphonique” reprenant 16 titres arrangées et orchestrés (2 titres par albums sortis) pourrait paraitre une palle copie des éditions réalisées par tant de grands artistes du Métal au travers le monde. Heureusement, il n’en ait rien. Florent Gauthier est, malgré sa belle carrière, un consommateur de métal et il affectionne Satan Jokers. Il va donc proposer de mettre en lumière grâce à un orchestre Phocéen spécialement choisi pour l’occasion, les œuvres de notre groupe. 
Les arrangements sont subtiles, les nappages de violons viennent élevés le jeu de chaque musicien et le mixage permet d’isoler pleinement les fréquences de chant permettant à chacun de découvrir ou re découvrir les textes. 
Ce subtil mélange de la fusion métal aux rythmes syncopés, très rythmé, se trouve coloré par ces arrangements qui mettent sur un plateau l’enrichissement mélodique et la technique de chaque musicien ou l’on se prends, de fait, au plaisir de ré écouter plusieurs fois cet album, si atypique. 
Au final, alors qu’on nous propose un “best of” sur une longue pèriode, tout parait cohérent, lié, malgré des rythmes, compo et tempo différents. On assiste à une harmonisation, voir cohérence,  tel les musiques de grands films, avec des liaisons, du suspens, de l’action, des nuances, Les arrangements apportés par Florent Gauthier propose un vrai voyage…
Une interrogation peut éveiller l’attention.Pourquoi ce titre si mal écrit ? Est ce un truc pour se rendre intéressant ? 
Je me suis posé la question… J’ai cru un court instant à une idée de Pascal Mulot ;-), mais il n’en était rien.
Plus sérieusement, il s’agit en fait d’un hommage au groupe MAGMA et leur album “Mekanïc DestructÏw Kommandöh“, de 1973. Album chanté en Kobaïen, langage inventé par Christian Vander, traitant du futur chaotique de la terre. 
A savoir, ce nouveau CD sera disponible à un tout petit, tout petit prix : 12,99 Euros, dès le 16 Février sur les plateformes de la Fnac et d’Amazon (entre autres..)
Je n’aurais qu’un conseil : acheter cet album, écouter le dans de bonnes conditions, et juger par vous même !


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017