THE ONE HUNDRED – Chaos + Bliss
Sortie le 12 mai 2017 via SPINEFARM Records

Jacob Field
Tim Hider
Phil Kneller
Joe Balchin

 

 

 

 


Énorme bonne surprise que ce nouvel opus des british de THE ONE HUNDRED. Ils nous reviennent avec ce Chaos + Blist déchainé, calibré pour du kick ass tous azimuts.
Trois ans après le remarqué Subculture, le quatuor récidive. Je devrais plutôt dire qu’il valide, tant Chaos + Blist approche la perfection, dans le genre. Parlons du « genre » justement, ou plutôt du non genre. Surfant sur un paquet de styles, partant d’un hardcore punkisant à un rap US bien déjanté, les anglais nous livrent ici un opus qu’on peut appeler communément celui de la maturité.
En 12 titres, les lascars vous entrainent dans une danse bien barrée digne des dancefloors les plus hardcores de la planète. Les londoniens excellent dans le mix des genres, même si l’ouverture de l’opus avec Dreamcatcher reste bien dans une ligne Hardcore « presque » classique. Monster vient rapidement remettre les pendules à l’heure avec ses passages électros bien couillus.
Les titres sont court, violents et addictifs. Le death côtoie aisément le rap, et le phrasé de Jacob Field s’y prête parfaitement




Avec un titre comme Dark Matters, le groupe explore et mélange des contrées à la fois claires et obscures, sans se perdre dans un truc improbable et indigeste.  Le refrain y est accrocheur et il est difficile de résister à l’énergie explosive que les gus distillent. Un morceau comme Boomtown fait mouche directement : la voix féminine qui accompagne le chanteur est juste parfaitement bien en place, et le rendu superbe. On se rapproche d’un LINKIN PARK première mouture, et ce n’est pas rien.
Blackjack est du même acabit avec ses chœurs de voix féminines très aériennes tranchant avec un Jacob Field bien énervé. Cerise sur le gâteau que le titre éponyme de l’album, Chaos + Bliss est une tuerie auditive. Ultra violent et surprenant, il m’a conquis dès le premier refrain.

En 42 minutes Chaos + Bliss vous assène un véritable coup de pied au cul en vous garantissant une journée haute en énergie. On ne s’ennuie pas un instant, surfant au fil des variations nombreuses que l’album déroule naturellement. C’est un essai réussi  pour les THE ONE HUNDRED qui entrent dans le sérail des groupes à suivre de très près.
Un must have 2017


 

01 : Dreamcatcher
02 : Monster
03 : Disengage
04 : Dark Matters
05 : Fake Eyes (Interlude)
06 : Hand Of Science
07 : Boomtown

08 : Blackjack
09 : Retreat
10 : Who We Are Now
11 : Chaos + Bliss
12 : Feast

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017