the sword used futurTHE SWORDUsed Futur

Sortie le 23 Mars 2018

J.d. Cronise (Chant / Guitares)

Bryan Richie (Basse)

Kyle Shutt (Guitares)

Santiago Vela III (Batterie)

 

 

 

 


Trois ans après la sortie de leur dernier album studio « High Country», les texans de THE SWORD reviennent avec un Used Futur qui ne devrait pas réconcilier les fans de la première heure et déconcerter les autres.
N’en faisant qu’à leur tête, le quatuor récidive avec un opus  dans la continuité du précèdent, empruntant la route d’un hard rock aux accents psychés, tirant parfois sur un southern rock distillé par leurs ainés de ZZ TOP (particulièrement sur le titre éponyme de l’album avec un son Fuzz plutôt surprenant).
On est assez loin de leur passé Stoner aux accents Doom qui avait fait leur succès avec leurs premiers albums. Les gus on fait évoluer THE SWORD en explorant d’autre territoires non moins intéressant et avec un succès bien là. 
Quelques réminiscences parcourent ce nouveau méfait comme Wild Sky avec son coté heavy rock, et d’une certaine manière Brown Mountain, mais on en restera là.
Used Futur s’est définitivement débarrassé du coté heavy du groupe qui subsistait encore fortement sur High Country, fermant la porte aux espoirs que beaucoup de fans de la première heure nourrissaient avec la sortie de ce nouvel album.


THE SWORD - Used Futur


Used Futur a pris un virage résolument vintage, beaucoup plus aérien et psyché qui pourra en rebuter beaucoup mais aussi rallier à sa cause un public amateur des productions seventies fleuretant avec un blues électrifié et parfois empreint de pop.
Certes le propos est aventureux et révèle un talent que l’on savait déjà bien créatif, mais l’ensemble est au final assez inégal, se perdant dans les méandres de titres n’ayant pas forcement de cohésion entre eux à mon sens. Même si l’univers sonore proposé par Used Futur est riche et original, on s’y perd un peu.
On peut aisément appréhender cet album comme une expérience sonore à l’image de titres comme le stratosphérique Come And Gone ou encore l’instrumental Nocturne, dotés d’une production léchée. Même voyage avec le deuxième instrumental de l’opus Brown Mountain et son rock psyché et aérien.
Difficile de dire du mal d’un album pareil, mais également de l’encenser, tant on a l’impression que le groupe est en recherche d’une stabilité identitaire forte. C’est un peu ce qui manque à Used Futur pour s’affirmer dans une discographie déjà fournie. THE SWORD devra à mon sens transformer cet essai qui a pour fonction de couper le cordon les reliant à une vie passée.


Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017