Le tout premier album de WE SELL THE DEAD avec des membres d’ In Flames, Firewind ou encore HIM
Heaven Doesn’t Want You And Hell Is Full” sortira le 23 février 2018

we sell the dead

“Et si Jack the Ripper avait joué dans un groupe de metal ? »

C’est la question qui est à l’origine de WE SELL THE DEAD et les a influencés.
Composé de Niclas Engelin (In Flames, Engel), Jonas Slättung de Drömriket, Gas Lipstick (anciennement dans HIM) ainsi que le chanteur Apollo Papathanasio (Spiritual Beggars, Firewind), WE SELL THE DEAD va au-delà des contraintes de la narration conventionnelle et crée une expérience unique alliant heavy metal de haut niveau et des visuels stimulants et atmosphériques.

Le tout premier album de WE SELL THE DEAD “Heaven Doesn’t Want You And Hell Is Full” sortira le 23 février 2018.

Des sonorités heavy mais également mélodiques transportent l’auditeur dans un monde inspiré de l’époque Victorienne – défini par des manoirs pompeux et un luxe intimidant – qui contrastent fortement avec la dureté et la cruauté de la vie dans la rue.
C’est un monde hystérique mais avant tout mystique et empreint d’un romantisme sombre.

La musique de WE SELL THE DEAD s’élève au-dessus de cela, non seulement en soulignant cette injustice, mais en élargissant le récit à l’extrême, en jouant avec des thèmes de fantômes, de mort ou de religion. Mais pas seulement …

En dépit d’une référence à l’époque Victorienne, WE SELL THE DEAD maintient une approche très moderne et toujours actuelle qui se traduit par le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.
 
Jonas Slättung explique : « A la fin des années 1800, une époque qui a énormément inspiré le groupe, un des plus grands et des plus mystérieux serial killer de l’histoire a sévi: Jack l’Éventreur.
On ne sait pas à 100% qui il était, mais nous connaissons ses actes horribles. Tous les visuels que nous avions dans notre esprit, combinés avec les paroles parfois légèrement morbides, nous ont fait penser que c’est la musique qui aurait sonné si le heavy metal avait existé au 19ème siècle, ou si Jack the Ripper avait voyagé dans le temps pour rejoindre un groupe de metal. WE SELL THE DEAD aurait été son 1er choix pour sûr, il se serait senti comme à la maison avec nous !
Mais en même temps le monde n’a pas vraiment évolué en un endroit paisible et beau depuis les années 1800.
Dans le film ‘Time After Time’ sorti en 1979, Jack the Ripper échappe à la justice justement en se téléportant en l’an 1979. Après s’être fait arrêté, Jack The Ripper émet cette phrase de sagesse:
« En 1893, j’étais un monstre. Aujourd’hui … je suis un amateur. »

Tracklist
1. The Body Market
2. Echoes Of An Ugly Past
3. Leave Me Alone
4. Imagine
5. Turn It Over
6. Too Cold To Touch
7. Trust
8. Pale And Perfect
9. Silent Scream

Line up
Niclas Engelin – guitar
Gas Lipstick – drums
Jonas Slättung – bass
Apollo Papathanasio – vocals

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017