stranger fruit zeal and ardorZEAL AND ARDORStranger Fruit

Sortie le 8 Juin 2018

 

Facebook

Site

 

  

 

 

 


Deuxième opus du projet d’Emmanuel Gagneux ZEAL AND ARDOR, Stranger Fruit sonne comme le prolongement muri du premier essai Devil Is Fine avec lequel le suisse avait fait une entrée remarquée dans le monde du métal.
Véritablement avant-gardiste, le projet ZEAL AND ARDOR pouvait aisément craindre de disparaitre comme il était arrivé, un ovni musical ayant fait le buzz mais qui méritait d’être approfondi.
Avec Stranger Fruit la crainte est levée. Emmanuel Gagneux ayant réussi le pari de la pérennité d’un subtil mélange de genres.
Plus noir et intense que son prédécesseur, Stranger Fruit est plus massif que Devil is Fine , portant l’accent sur une ambiance résolument plus incantatoire et sombre. Pour ce nouvel essai, Manuel Gagneux est entouré de musiciens, au contraire du premier opus où il avait assuré seul l’enregistrement de tous les instruments, ce qui a certainement eu une incidence sur le process de composition de cet album.
Avec Stranger Fruit ZEAL AND ARDOR a gagné en cohésion, ayant gommé les aspérités du premier opus avec une approche encore plus organique de sa musique. Toujours sur une base de Black Métal marié à du Gospel et au Blues, la musique distillée par ZEAL & ARDOR est explosive et intrigante, à l’image de l’intro de l’album.


Zeal & ardor

Photo Philippe BAREILLE


L’album s’oriente autour de 16 titres en une litanie mystique avec des pauses aériennes et apaisantes comme The Hermit ou d’autres carrément électro comme Solve ou encore The Fool tranchant avec le coté brutal de l’album.
Ecoutez-moi ce We Can not Be Foud qui résume à lui seul l’esprit de ZEAL AND ARDOR ainsi que la maitrise de son sujet. Lourd, brutal, puissant et envoutant.
Le final sur le titre éponyme de l’album est juste magnifique, un blues au chant imparable rattrapé par les guitares incisives d’un black métal sans pitié qui domine la galette d’un bout à l’autre.

Avec Stranger Fruit le phénomène ZEAL AND ARDOR acquière ses lettres de noblesse dans le milieu fermé du black Métal en y apportant une fois de plus sa petite révolution. Emmanuel Gagneux transforme l’essai avec un album incontournable de cette année 2018.


 

 

2 Comments

  1. New Wire says:

    Très bonne chronique, j’irai écouter. Zeal And Ardor innove.

Leave a reply

Laisser un commentaire

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Among The Living © 2017