Among The Living
Chronique Album

ACÂRASH : Descend To Purity

ACÂRASH : Descend To Purity
ACÂRASH
: Descend To Purity

Sortie le 29 mai 2020 via Dark Essence Records
 
 

La dernière fois que je m’étais vraiment penché sur l’une des sorties de Dark Essence Records remonte à l’année dernière à la même période pour ainsi dire avec la parution de l’excellent “Spiritual Resonance” des italiens de Darkend. Et dernièrement les islandais de Nyrst ont retenu mon attention. Le label formé en 2003 basé à Bergen a l’honneur de posséder Taake mais aussi Hades Almighty, The 3d Attempt, Orkan ou encore Helheim et Sarkom pour illustrer différents styles de black metal mais toujours avec cette touche norvégienne propre à cette scène. 

Acârash nous vient d’Oslo. Le trio a débuté fin 2016. Son premier album intitulé “In chaos becrowned” fut réalisé il y a deux ans. Le nouvel album “Descend to purity” est paru le 29 mai toujours chez Dark Essence Records. Musicalement parlant nous sommes face à une sacré mixture de black metal et de hard rock. Le combo utilise l’étiquette Occult black doom pour mieux se définir. Et il a raison car c’est bien de cela dont il s’agit. L’influence la plus notable est Black Sabbath à l’évidence. Sombre au demeurant et respectueux de la tradition norvégienne du black metal le trio crée ainsi son propre son et constitue une passerelle entre le rock et le métal. L’aspect doom/stoner nous fait voyager allègrement. 


ACÂRASH : Descend To Purity
Desecrate liberate” s’avère être très doom dans l’âme. C’est d’ailleurs un titre à écouter en priorité. On songe assez fréquemment au Satyricon que l’on connaît bien pour son approche black’n’roll en ce qui concerne certains riffs ici. Les compositions oscillent globalement entre quatre et cinq minutes ce qui permet d’aller à l’essentiel. Le tempo se veut au ralenti parfois comme sur “Goat skull ritual circle“. 

Below ceremonial” possède un grain heavy bien rafraîchissant. Sur “Steel Hunter” l’utilisation de vocaux criards typés black intervient de façon très naturelle. L’opus se termine sur un morceau typiquement black/doom intitulé “Red stone betrayal“. La pochette reste très sobre au demeurant. Juste un logo et le nom de l’album sont à l’honneur.
Acârash et son “Descend to Purity” s’avère être une expérience rafraîchissante de par leur son sinistre au possible. Le groupe sait donc mélanger différentes influences pour concocter au final quelque chose d’assez atypique voire groovy par instants. Energique leur musique l’est assurément. 

Trackslist

Descend to purity

Satanic obsession 
Desecrate, liberate
Goat, skull, ritual circle
Below ceremonial
Three knives cold
Steel hunter
Red stone betrayal

Related posts

YUMA SUN – Watch Us Burn

Marc Richard

THE MUTE GODS – Tardigrades Will Inherit The Earth

Byclown

DARK FORTRESS – Spectres From The Old World

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X