Among The Living
Chroniques Albums

AMORPHIS – Live At Helsinki Ice Hall


Amorphis
AMORPHIS
Live At Helsinki Ice Hall

Sortie le 21 Mai 2021

Tomi Joutsen – Chant
Esa Holopainen – Guitare
Tomi Koivusaari – Guitare
Jan Rechberger  – batterie
Olli-Pekka Laine – Basse
Santeri Kallio – Claviers

 


Concernant ce live d’Amorphis, il n’y a finalement qu’un seul critère à retenir pour estimer à quel point il peut vous plaire. Bien que fort d’une discographie conséquente, Amorphis fait partie de ces groupes qui défendent leur nouvelle production à chaque nouvelle tournée.
De fait, sur les 15 titres présentés ici, 6 sont issus de « Queen Of A Time », et deux de l’album précédent. Plus de la moitié des titres proviennent donc du répertoire très récent du groupe.
Si vous êtes un fan « historique » et que vous appréciez moins les derniers albums, nombre de « classiques » vont manquer à l’appel, remplacés par des œuvres plus récentes. Mais peut-on vraiment reprocher à un groupe de ne pas proposer le même éternel best-of live à chaque tournée ?
D’autant que l’introduction enchaînée The Bee/Heart Of Giant est monstrueuse.

Le son est propre le public présent, les musiciens d’une précision redoutable (pouvait-on en douter ?) et la performance vocale de Tomi transpire la maîtrise et le charisme.


 

Amorphis


Une performance majeure

 
Son growl est toujours aussi profond, puissant, et articulé. Sa voix claire, tout simplement magnifique.
Et si une part des origines du groupe est peu ou n’est pas représentée, les tubes ne manquent pas pour autant.
« Into Hiding » et « Black Winter Day » de l’historique Tales From A Thousand Lakes, « Sampo » et « Silver Bride » de l’excellent Skyforger, « Against Widow » et « My Kantélé » du fondateur « Elegy », l’évident « House Of Sleep » (N° 1 en Finlande à sa sortie) du monumental « Eclipse »…
La puissance contenue du rouleau compresseur mélodique qu’est Amorphis prend sa pleine dimension sur scène.
Pendant les presque 1H30 que dure ce live, le groupe délivre une performance majeure face à un public entièrement acquis. On peut d’ailleurs regretter que ce concert à domicile n’a pas été également capté en vidéo, ce qui aurait sans doute donné d’autant plus de corps à l’ensemble.
A défaut de mes yeux, et en attendant le nouvel album prévu pour février 2022, il occupe mes esgourdes fort plaisamment depuis sa sortie, sans lassitude aucune.
Que demander d’autre ?

Tracklist
01 – The Bee .
02 – Heart Of The Giant  
03 – Bad Blood  
04 – The Four Wise Ones
05 – Into Hiding
06 – Sampo
07 – Wrong Direction
08 – Daughter Of Hate
09 – Against Widows
10 – My Kantele
11 – The Golden Elk
12 – Pyres On The Coast  
13 – Silver Bride
14 – Black Winter Day  

15 – House Of Sleep



Related posts

OPERA IX – The Gospel

New Wire

LECKS INC. – EGO (Everybody Gets One)

Stephan Birlouez

DANKO JONES – Power Trio

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.