Among The Living
Chroniques Albums

ARTILLERY – X

ARTILLERY - X
ARTILLERY
X

Sortie le 5 Mai 2021 via Metal Blade

Michael Bastholm Dahl – vocals
Michael Stützer – guitars
Peter Thorslund – bass 
Josua Madsen – drums
Kræn Meier – guitars 


Il y a de ces groupes sous estimés. Et ARTILLERY en fait partie. Alors que leur carrière a débuté en 1982 ils sont toujours restés plus ou moins dans l’ombre des grands noms du Thrash tel que le big 4 ou même des groupes tels que Testament ou Exodus. Bien sûr il y a eu des splits et de nombreux changements de personnels mais à l’évidence il n’est jamais si simple de pouvoir dire pour quelles raisons exactement le combo n’a pas vu leur carrière décoller à un moment donné. Toutefois il semble que le manque de tournées pourrait expliquer en partie cet état de fait. 
Revenons à notre actualité : “X” est sorti le 7 mai via le label Metal Blade. Il succède à “The face of fear” paru en 2018. Celui-ci est le dernier opus avec Morten le frère de Michael Stützer. Il est décédé en 2019. Le groupe lui a depuis rendu hommage en octobre 2020. Un single intitulé “The last journey” a donc vu le jour. Sur cette piste on peut noter l’intervention des trois chanteurs de combo à savoir Flemming Ronsdorf, Soren Adamsen et Michael Bastholm Dahl. Sur ce single on peut retrouver sur la face B pour la petite histoire la cover de “Trapped Under Ice” de Metallica. 
Musicalement parlant le combo officie depuis ses débuts dans un thrash metal bien efficace dans le genre. ARTILLERY nous vient du Danemark et plus spécialement de la ville de Høje-Taastrup. Le travail de composition s’est scindé en deux autour de Michael Stützer et Kraen Meier. Le bassiste Peter Thorslund a écrit un morceau quant à lui. On démarre avec “The devil’s symphony“. C’est particulièrement rapide dans son style. C’est une piste à écouter en priorité.

ARTILLERY


In thrash we trust” a le mérite d’être suffisamment clair pour mieux comprendre la démarche du groupe à savoir un excellent Thrash efficace et percutant comme il se doit doté d’un refrain entraînant. “Varg i veum” vient de la langue parlée par les vikings. Elle est donc issue de l’ancienne langue scandinave. Les soli sur cette piste s’avèrent excellents tout bonnement. “The ghost of me” à l’opposé s’avère être du genre lent et cela apporte de la variété à l’ensemble. Et au milieu de l’échiquier en termes de tempo on peut citer l’excellent “Turn up the rage“. Bien à eux. 

Mors ontologica” peut être considéré comme un titre représentatif de leur répertoire. Le refrain y est pour quelque chose d’ailleurs. La production est le fruit de Soren Andersen et elle est tout bonnement parfaite dans son genre. 
Que de chemin parcouru depuis la sortie de “Fear of tomorrow” en 1985. La formation danoise sait faire parler la poudre avec ce nouvel album. On se dit que l’on tient effectivement un sacré groupe dans son genre. Un petit mot sur la pochette pour nous montrer que le collectif apprécie les choses simples et bien faites. Il suffirait sans doute que le groupe puisse se lancer dans une grande tournée (quand cela sera possible) digne de ce nom pour promouvoir concrètement cette galette et avoir ainsi plus de visibilité sur la scène Thrash internationale. 

TRACKS
The devil’s symphony
In thrash we trust
Turn up the rage
Silver cross
In your mind
The ghost of me
Force of indifference
Varg i veum
Mors Ontologica
Eternal night
Beggars in black suites


Related posts

KARVANE – Trahison

Stephan Birlouez

HOR – Exitium

New Wire

SCARRED – Scarred

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X