Among The Living
Chroniques Albums

AS A NEW REVOLT – Fares

AS A NEW REVOLT – Fares
AS A NEW REVOLT
Fares

Sortie le 29 Janvier 2021 – KNT et National Palms

 Manu Barrero (vocals, machines)
Julien Lhuillier (Drums)

 


A l’écoute du nouvel ep de AS A NEW REVOLT, je me suis demandé si je n’étais pas tombé dans une faille temporelle, perdu entre le début des années 90 et 2008. Mais pourquoi 2008 me direz vous ? L’explication tiens en 5 mots : ONE DAY AS A LION

Ce fameux duo fondé en 2008 justement, par Zack de la Rocha (dont je ne vous ferai pas l’affront de vous le présenter) et Jon Theodore (THE MARS VOLTA, QUEENS OF THE STONE AGE) qui le temps d’un EP absolument titanesque, a prouvé au reste du monde que Zack n’était pas mort et qu’il lui suffisait d’un batteur de génie et de quelques samples bien construits pour mettre tout le monde d’accord.

AS A NEW REVOLT me fait indéniablement penser à ce super duo. Même type de formation, même volonté de mélanger des sonorités hip hop/metal/rock à un jeu de batterie fluide, solide et très efficace, ponctué par le flow de Manu Barrero. Ce flow justement… Il est tellement ressemblant à celui de Zack De La Rocha que ça en est déconcertant. Je vous avoue qu’à ce moment de la chronique, je ne sais pas si je dois crier au plagiat ou à l’inspiration indiscutable. Non pas que « FARES » soit un mauvais ep, mais il est déjà sorti il y a 13 ans ! Certes le groupe apporte sa touche avec une hargne un peu plus punk hardcore de part quelques passages vocaux hurlés, mais à ce moment là, c’est RAGE AGAINST THE MACHINE qui nous vient à l’esprit (période « Evil Empire »), ainsi que les morceaux les plus énervés des BEASTIE BOYS  ou ceux de QUARASHI (qui copiait déjà BEASTIE BOYS).  La production plus moderne, et certains samples, notamment sur le morceau « Desert Eagle » ne sont pas sans rappeler RUN THE JEWELS.

A partir de là, que penser d’un EP qui vous rappelle autant de groupes qui ont marqué à jamais la culture metal et hiphop ? Dont certains furent les acteurs majeurs de ce qu’on appelait à l’époque la fusion. Pour ma part, je prends «FARES » comme un sacré bol de nostalgie, qui m’aura permis de me replonger dans ces groupes qui ont énormément comptés et qui s’écoutent aujourd’hui en repensant aux années Lycée.

Le lycée justement, si j’avais l’âge adéquat, je pense que ma chronique aurait eu une toute autre saveur, criant au génie et à l’originalité. En fouillant un peu sur le web via mon smartphone, à la recherche d’infos, je serai tombé sur la chronique d’un trentenaire nostalgique, que j’aurai trouvé bien trop aigri à mon goût, mais qui aura eu le mérite dans cette dernière, de citer des groupes que je m’empresserais d’aller écouter sur youtube et spotify et qui m’aurais valu de m’intéresser soudainement aux « galettes » du paternel, qu’il conserve tel un trésor. Les ressortant en tournant le volume de son ampli à fond, dès que ces ami(e)s viennent à la maison « déguster des bières » comme il le dit si bien.

Comme quoi, tout est une question de génération.

P.S. : sensation de nostalgie totalement renforcée par le clip « KANUNI ». Je n’avais pas vu autant d’effets fisheye depuis les années 90, et je ne vous parle pas de la BMW que l’on voit dans le clip…


 

Tracklist :

Kanuni
Desert Eagle
Juan
New Trad
Peplum

 

 

 

Related posts

Get The Shot  – Infinite Punishment

Yann Fournier

NICOLE SABOUNE – Miman

Byclown

Gotthard : Re-édition des album “Nuclear Blast”

Fabien Leroy

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X