Among The Living
Chroniques Albums

BAEST – Necro Sapiens

BAEST - Necro Sapiens
BAEST
Necro Sapiens

Sortie le 5 Mars 2021 via Century Media

Lasse Revsbech – guitare
Svend Karlsson – guitare
Simon Olsen – Chant
Mattias Melchiorsen – basse
Sebastian Abildsten – Batterie

 


Alors qu’est ce qu’on peut trouver de bien sympa en matière de bon death metal qui se respecte en ce début de mois de mars ? Eh bien il me semble que j’ai trouvé un nom qui commence à circuler petit à petit. Et ce groupe je l’avais découvert précédemment sur le net. Et son patronyme est BAEST ce qui a pour signification la bête en langue d’origine. Ce dernier nous vient du Danemark et plus précisément de la ville d’Aarhus. Leur date de création remonte à  2015. Et déjà le combo a eu la possibilité de sortir trois albums à partir de 2018. Ce qui est une bien belle performance et montre une certaine régularité. C’est à souligner en effet cette continuité dans l’action. Ce sont donc de grand bosseurs au final. Les deux vidéos disponibles « Necro sapiens » et « Genesis » donnent un bon aperçu du dynamisme de la formation. D’ailleurs dans la première on s’aperçoit que le combo sait s’éclater comme il se doit et c’est bien plaisant à visionner.
« Necro sapiens » est sorti via le label allemand Century Media le 5 mars. Ce dernier a d’ailleurs cru en eux dès le départ et les avait signé dès leur premier essai ce qui est vraiment exemplaire Ce nouveau longue durée succède à « Venemum » paru en 2019. Ce dernier avait pour mission de marquer le pas à « Dance Macabre » l’année d’avant. 

Avec une durée de quarante cinq minutes au compteur pour dix titres BAEST ne s’encombre d’aucun ornements dispensables et va directement à l’essentiel. Et si ce collectif parvenait à s’imposer tel un ILLDISPOSED par exemple ? On peut leur souhaiter dignement. Et c’est plus que possible quand on y songe vu la qualité du répertoire proposé ici. On songe tout naturellement à Entombed, Dismember pour ce son associé à la pédale HM-2 mais aussi à Morbid Angel et enfin à Bolt Thrower pour l’attitude. Concernant ce dernier on ressent un attachement tout particulier. Ils ont de plus déjà fait une reprise des anglais dans le passé. Leur death metal se veut pur et complètement en phase avec l’air du temps c’est à dire assez moderne avec cette petite préférence pour les groupes suédois. Honnête et incorruptible dans leur démarche, leur musique fut enregistré en live. La richesse des mélodies s’avère être un point décisif et hautement persuasif.


BAEST - Necro Sapiens


Les blast beats ne sont pas en reste, ils sont à l’honneur vous l’imaginez bien. Bien old-school au demeurant leur musique sait se faire brutale à loisir. « Necro sapiens » en est la parfaite illustration au niveau de la batterie. Pour contrebalancer un peu le propos « Genesis » sait se montrer plus nuancé quant au tempo. Sur cette piste les vocaux de Simon Olsen sont tout bonnement bluffant de profondeur. L’aspect guttural est bien mis en avant comme pour nous rappeler les grandes heures du death metal à l’américaine. Toutefois le tempo sait faire parler la poudre nul doute à ce sujet avec ces blast beast bien intégrés avec parcimonie. Les deux guitaristes Lasse et Svend nous offrent des riffs puissants et à chaque fois inspirés. Sur cet album il n’y a pas à proprement de moment de répit. On a droit une courte into « The forge » pour faire ensuite faire face à une belle leçon de violence très bien interprétée et avec intelligence tout du long de cette galette explosive à souhait.

« Meathook massacre » a fait lui aussi l’objet d’une vidéo ce qui permet de toujours se faire une petite idée de la cohésion du groupe visuellement parlant. Gore au demeurant les paroles sont assez fidèles par rapport à ce que l’on pourrait attendre d’un groupe de ce style. Il s’agit globalement d’une histoire de science fiction combiné avec un côté horrifique dans lequel on retrouve un alien qui dirige le monde et fait tourner les humains en esclaves. La pochette très réussie au demeurant illustre complètement cette thématique. Toutefois le collectif nous montre aussi qu’il ne se prend pas trop au sérieux. Et cela possède un côté bien rafraichissant.

Avec ce nouvel opus BAEST nous a prouvé que l’on peut tout simplement sortir un excellent album de death metal old school en 2021 tout en sachant surfer sur cette vague revival librement. Un nouveau grand nom du genre assurément est à découvrir ici et maintenant. Et puis un peu plus tard qui sait les retrouver sur les planches ?


Tracklist
The forge
Genesis
Necro sapiens
Czar
Abattoir
Goregasm
Towers of suffocation
Purification through mutilation
Meathook massacre
Sea of vomit

Related posts

MUNICIPAL WASTE – Slime And Punishment

Stephan Birlouez

THE BUTCHER’S RODEO – Haine

Stephan Birlouez

SINISTRO – Sangue Cássia

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.