Among The Living
Chronique Album

BAIN DE SANG – Sacrificed for a load of filth and lies

BAIN DE SANG – Sacrificed for a load of filth and Lies
BAIN DE SANG
Sacrificed for a load of filth and Lies

Sortie le 4 Septembre 2020 
 Emergence Records / Dingleberry Records / Up2eleven / Smart and Confused / 7 Degress Records / Creepozoid Production / Terrain Vague)
 

Bandcamp


Un bain de sang est une expression forte, violente, qui ne laisse présager que le pire. Terme médical à la base, qui sert à désigner une opération chirurgicale se passant mal. Son second sens (celui le plus connu), sert à résumer une répression sanglante, les massacres d’un grand nombre de personnes… Hors avec ce nouvel EP, il est bien question d’un massacre, qui se veut d’abord auditif (dans le bon sens je vous rassure) tant le Grind des parisiens se veut musclé, ravageur et sans compromis. Exécuté à une vitesse qui ferait passer un MIG pour une vulgaire tortue (7 titres 11 minutes !!!),  « SACRIFICED FOR A LOAD OF FILTH AND LIES » est une évolution musclée de ce que BAIN DE SANG nous avait proposé il y a maintenant 5 ans avec « WE ARE THE BLOOD WE ARE THE FEAR ». Un chant beaucoup plus hurlé, un batteur qui semble vouloir broyer son instrument, qui a dit ROTTEN SOUND et NASUM ???

Dès les premières secondes de « Death Trap », nous sommes entraînés dans un puits de violence sans fond, qui ne fera que s’accentuer seconde après seconde (oui il vaut mieux penser en secondes qu’en minutes tellement les morceaux défilent !) les backing vocals sur «Cloudburst » percutent votre estomac, « 31G » et son riff bas du front transformera votre salon en zone de pit. On s’en prend plein la face et ce n’est qu’à la fin que cette folie prend fin brusquement sur le morceau « ††† ». Un titre final assez étrange en duo avec Philémon Girouard, qui laisse une sensation désagréable, comme si notre shoot d’adrénaline était subitement stoppé par des projections d’images subliminales, pour nous rendre intolérant à cette violence dont on vient de se repaître (Orange Mécanique inside). Un délire noise dans ce que le style peut avoir de plus primitif  et qui dénote totalement avec le reste de l’EP.

« SACRIFICED FOR A LOAD OF FILTH AND LIES » a tout ce qu’il faut pour lui, si ce n’est qu’il est trop court! On y revient vite et surtout on en aurait voulu un peu plus (genre 20 -25 min, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un EP). En attendant jetez vous dessus pour prendre une bonne grosse raclée.


Tracklist:
Death trap
No guillotine no king
Cloudburst
Fear the cross
Terror
31G

††† (w. Philémon Girouard)


 

 

 

 

Related posts

DEAD BONES BUNNY – What’s Up Rock ?

Stephan Birlouez

MOLYBARON – Molybaron

Stephan Birlouez

KARVANE – Trahison

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X