Among The Living
Chronique Album

BERZERKER LEGION – Obliterate The Weak

BERZERKER LEGION - Obliterate The Weak

BERZERKER LEGIONObliterate The Weak

 

Date de sortie : 31 janvier 2020
Label : Listenable Records

Thomas Elofsson : guitare
Alwin Zuur : guitare
Jonny Pettersson : chant
Fredrik “Fredda” Isaksson : basse
James Stewart : batterie

 


Cela faisait un moment que je n’avais pas entendu parler de Listenable Records. Et là on dirait que ça bouge vraiment bien pour eux. Avec entre autre le retour de la légende hollandaise Thanatos.
Berzeker Legion fait partie de ses nouvelles formations sur lesquelles il va falloir compter. Ils nous viennent directement de Suède. Ils sont avant tout des musiciens expérimentés. Jugez en vous même : ils viennent de Vader, Hypocrisy, Asphyx, Wombbath et Dark Funeral. La formation s’est créée autour d’un duo de membres d’Asphyx et Hyprocrisy en 2015. C’est un groupe multi facettes si l’on peut dire. La rencontre s’est effectuée entre Asphyx et Hyprocrisy de 2012 à 2015 lors de concerts en commun. Alwin d’Asphyx a eu l’occasion de sympathiser avec Thomas d’Hypocrisy. Puis le groupe s’est officiellement créé en 2016. James de Vader les a rejoint, Jonny de Wombbath et enfin Fredrik de Dark Funeral. Et au programme nous avons droit à un death metal très traditionnel. À cela vous rajoutez un sacré paquet de mélodies sans oublier l” côté brutal et vous obtenez tout naturellement Berzerker Legion. Donc pour dire plus justement une bonne dose de death à l’américaine comme Obituary ou Suffocation allié à la scène scandinave avec comme influence Dark Tranquillity ou encore At The Gates. Et qu’est ce qui les distingue ? Le point fort c’est le riff. Et là vous allez bien en profiter.
Et visiblement la formation n’est pas un projet mais bien un vrai groupe au sens littéral du terme. Même si les membres sont engagés dans leurs autres groupes ils comptent effectuer des concerts suivant leur emploi du temps ce qui demande une bonne gestion du temps. Le titre de l’album était déjà disponible en clip en décembre de l’année dernière. Cette vidéo est d’ailleurs très bien réalisée pour un morceau massif aux riffs en béton armé. Un petit bonheur. L’album en lui même est sorti le 30 janvier.


BERZERKER LEGION - Obliterate The Weak
De prime abord on peut se dire que le choix du nom du groupe est très adapté et efficace au possible. Bien joué. Car quand on pratique du death on se doit d’avoir un nom qui percute ce qui est véritablement le cas. Ca commence fort avec un groove imparable. Les vocaux sont terriblement profonds et gutturaux à souhait. “Kings of all masters” est un très bon mid-tempo qui instaure le décor par son aspect massif. Il dénote un peu du reste de l’opus. La puissance est le maître mot de ce “Obliterate the weak“.
Rise Of The Berzerkers” nous démontre leur capacité à écrire des morceaux qui s’impriment dès la première écoute dans votre esprit. “A World In Despair” nous met face à un death metal traditionnel rudement bien ficelé et exécuté de main de maître. Et que dire de “A Lurking Evil” ? Une piste vraiment ultra efficace et on ne peut que s’incliner devant cette décharge de brutalité constante. On ressent à l’évidence une authenticité si grande et un ferveur incroyable pour le genre de metal extrême qu’ils pratiquent pour notre plus grand bonheur.
En définitive, ces vétérans du Metal de la mort nous ont concocté un album vraiment excellent à bien des points de vues. On peut imaginer voir le groupe grossir assez rapidement vu le potentiel énorme qui en émane. Je sens que cet album va tourner encore et encore dans les jours qui suivent pour mon plus grand plaisir. Berzerker Legion nous délivre une bien belle leçon de violence avec leur death metal de premier choix. “Obliterate the weak” est bien plus qu’une simple carte de visite. Un must have pour tous les aficionados de death metal racé et mélodique.

 
Rise of the Berzerkers
A world in despair
I am the legion
Of blood and ash
Obliterate the weak
The falling down
The king of all masters
Upon the throne of mortem
A lurking evil

Related posts

FORGE – The Weight Of Us

Le Masc

36 CRAZYFISTS – Lanterns

Byclown

BORGNE – Y

New Wire

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.