Among The Living
Chroniques Albums

BEWITCHER – Cursed Be Thy Kingdom


BEWITCHER
Cursed Be Thy Kingdom

 
Sortie le 21 Avril 2021 via Century Media
 
M. VON BEWITCHER : chant & Guitare
A. MAGUS : Basse
A. HUNTER : Batterie

Et si le speed metal reprenait du poil de la bête ? À voir quelque part. 
Notre combo du jour se présente comme suit sur son compte Facebook : Heavy metal at the speed of Satan. Alors ça peut paraître un peu ronflant de prime abord comme appellation mais au final c’est assez justifié. Pour l’aspect Satan nous avons effectivement cette coloration black associée au Heavy. Toutefois il s’agit d’une base bien lourde avec un visuel et une imagerie typiquement oldschool. La date de création de la formation remonte à 2013. C’est un groupe qui vient des États-Unis. 
Cursed be thy kingdom” est leur troisième album studio. Il est sorti le 16 avril via le label Century Media. Et c’est une très bonne nouvelle pour eux cette signature avec cette maison de disques de renom. Il succède à “Under the witching cross” qui lui même faisait suite à leur premier album. Et au commencement le groupe avait publié une demo “Satanic panic“. 

On démarre avec “Ashe” qui fait office d’introduction et cela de façon acoustique. On Enchaîne dans le vif du sujet avec “Death returns” plutôt rapide dans son genre avec quelques ralentissements. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’on est directement mis dans l’ambiance. Le trio a enregistré cet opus en deux semaines pour la petite histoire et le résultat est plus qu’honorable. Avec “Satanic Magick Attack” on est plus dans un mid tempo. C’est une composition qui aurait peut être méritée un peu plus de dynamisme quelque part même s’il est bien calibrée dans son genre. 


bewitcher


Electric phantoms” est une piste représentative du répertoire de BEWITCHER. Le solo de cette piste est tout bonnement excellent. On songe parfois à Venom à la sauce Heavy version Accept par exemple pour se faire une petite idée. 
Cursed be thy kingdom” s’avère être une composition taillée pour la scène car l’efficacité y est de mise. “Valley of the ravens” offre quant à lui un tempo bien lent avec un aspect Doom en relief. Cette composition a fait l’objet d’une vidéo. Cette dernière a été filmé à Washington au nord de Portland (leur lieu d’origine) lors d’une journée pluvieuse. On clôture cet opus avec une reprise de Pentagram à savoir “Sign of the wolf“. 
En définitive BEWITCHER peut songer à la suite des évènements avec ce troisième album et tenter de se faire un nom un peu partout dans le monde. Car il est évident qu’avec l’appui de leur label il devrait répandre leur musique avec bonheur. Les pistes se veulent accrocheuses. La diversité des morceaux est un vrai bonus. On tient donc un album particulièrement rafraîchissant dans son style. De plus leur pochette est  très réussie au demeurant. Espérons qu’ils puissent rapidement le défendre sur scène car il a été bâti pour ça. 

 
TRACKS
Ashe
Death returns
Satanic Magick Attack
Electric phantoms
Bewitcher Mystifier White Night City
Cursed be thy kingdom
Bewitcher valley of the ravens
Metal burner
The widow’s blade
Sign of the wolf

bewitcher

Related posts

REDSHIFT – Duality

Stephan Birlouez

O.R.k – Ramagehead

Stephan Birlouez

THE SWORD – High Country

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X