Among The Living
Chronique Album

BIFF BYFORD – School Of Hard Knocks

biff

BIFF BYFORDSchool Of Hard Knocks

Sortie 21 Février 2020


S’il reste bien une icône vivante de la New Wave Of British Heavy Metal (NWOBHM), de celles qui ne lâchent rien, pour qui la vie s’arrêtera définitivement sur la route, c’est bien Biff Byford.
Quand bien même son nom restera toujours attaché à l’incontournable SAXON, Biff Byford nous livre ici son tout premier album solo avec School Of Hard Knocks, opus intime s’il en est, par son approche musicale et ses textes.
Ici, Biff se livre sans contrainte, dégagé de l’imagerie et (presque) du style SAXON. Cela se ressent même dans son chant.
Pour ce faire, Biff est rudement bien accompagné sur ce School Of Hard Knocks, avec Fredrik Åkesson (guitariste d’Opeth), Christian Lundqvist (batteur de The Poodles) et de Gus Macricostas à la basse (qui a joué avec un nombre impressionnant de groupe dont Iron Maiden, Delain, Saxon, etc… sur des sessions live). On y retrouve également une tripoté d’invités comme Phil Campbell (Motorhead), Nick Baker, Nibbs Carter (Saxon).
Ouvrant sur un Welcome To The Show qui annonce la couleur à la manière dont Biff aime le faire avec Saxon, on retrouve l’âme du musicien et son amour de la scène et des fans.



Avec le titre éponyme de l’opus, on plonge dans un classique Hard Rock de la patte de Byford. Un oldschool doté d’une production impeccable qui prendra toute sa dimension sur scène.
Le bonhomme interpelle avec des titres comme cet intense The Pit And The Pendulum ou encore avec cette balade Scaborough Fair sur laquelle son chant semble « différent ».
Après un Hearts Of Steel massif et magnifique, bien dans la lignée SAXON, la fin de l’opus prend de la hauteur et de la légèreté sur les 3 dernières compositions.
Avec Me And You, on est presque sur une note folk, avec du saxo et un orgue Hammond du meilleur effet. Le final sur Black And White est un classique de Hard Rock très « radio » et plutôt efficace.

En définitive, Biff Byford nous livre un album sincère fait d’un Hard Rock classique se situant entre AC/DC et SAXON. Icône incontournable de la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal), Biff Byford a encore des choses à dire et écrire, et c’est très bien comme ça.


Related posts

NOVELISTS – Souvenirs

Byclown

MAD MAX – Interceptor

Stephan Birlouez

SKAHINALL – West In Hell

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.