Among The Living
Chronique Album

Blaze of perdition – The Harrowing of Hearts

BLAZE OF PERDITION - The Harrowing of Hearts

BLAZE OF PERDITIONThe Harrowing of Hearts

Date de sortie : 14 février 2020
 

Label : Metal Blade

S. – vocals & lyrics
XCIII – guitars, lyrics
M.R. – guitars
DQ – drums


Enfin un peu d’air !
Le spectaculaire succès de Behemoth est là. Retenons nous de tout triomphalisme mais ça va dans le bon sens. Leur premiere partie de Slipknot en est un parfait exemple. Le groupe est attractif et tout réussit à Nergal. Et cela n’est pas dû au hasard. Alors dans le cas de BLAZE OF PERDITION assez proche musicalement de Hate on navigue vers un black metal assez accessible pour le metalleux lambda. C’est la conséquence directe d’une volonté d’intégrer un côté rock bien assumé. La reprise de “Moonchild” en atteste.
D’ailleurs Sonneillon le chanteur et compositeur majeur en attestait en interview du fait que BLAZE OF PERDITION possède de grands fans de rock gothique. Mgla, Batushka et surtout notre Behemoth ne cesse donc de faire des émules on pourrait bien le croire. En outre les combo précités ont un point commun avec notre groupe du jour c’est le style pratiqué et surtout le même pays d’origine. Officiellement leur date de création remonte à 2007. Pourtant bien avant le groupe existait déjà sous le nom de PERDITION formé en 2004. Quatre albums sont au compteur.

Respectivement “Towards the blaze of perdition” sort en 2010. puis on enchaîne avec The Hierophant qui parait quant à lui en 2011. Near Death Revelation voit le jour en 2015. Et au final avant cette année “Conscious Darkness” débarque en 2017.

L’actualité de la formation s’est bien developpée en  fin d’année 2019 avec la tournée effectuée en première partie de Dodheimsgard et Bolzer accompagné de Matterhorn. Quant à ce début d’année nous sommes servis avec la parution d’un single intitulé “Transmutation of sins”. Ce dernier comporte de plus une reprise du groupe de rock gothique Fields Of The Nephilim à savoir “Moonchild“. Ces deux morceaux sur l’EP se retrouvent tout naturellement sur ce cinquième album.


BLAZE OF PERDITION - The Harrowing of Hearts


Ce nouvel opus “The Harrowing of hearts” parait donc trois années après le précédent via le label Metal Blade le 14 février. La formation a quitté dernièrement l’écurie Agonia Records.
Ça débute sur les chapeaux de roue avec Suffering Made Bliss. La vidéo officielle de “Transmutation of Sins” est bien représentative du répertoire du combo à mon, sens. Le black metal proposé ici se veut très mélodique.  Le refrain est accrocheur. With Madman’s Faith offre un visage assez rafraîchissant dans le genre avec ce petit côté gothique par instants.
La galette est centrée autour du concept de la descente du Christ en enfer. Les morceaux sont relativement longs en général ce qui peut constituer un bémol parfois car à construire un morceau autour d’une mélodie prédominante n’est pas toujours donné à tout le monde. C’est évident que faire tourner des riffs nécessitent une atmosphère marquante et prenante. Et c’est ce qui manque un peu ici. Même si la formation se veut très professionnelle il y a un manque de vraie agressivité on pourrait dire. La production est de bonne facture et tout est en place pour que l’on passe un très bon moment à l’écoute de ce disque. Toutefois, est ce qu’on va y retourner à de multiples reprises pour l’écouter à nouveau ? C’est le vrai dilemme. Car on peut côtoyer  de grands moments (les trois premières pistes par exemple) avec des moments plus faibles (What Christ Has Kept Apart).
 
En définitive, Blaze Of Perdition continue son bonhomme de chemin avec une vraie sincérité et une vraie passion pour l’art noir. Cet album s’adresse aux amateurs de black metal sans excès de blast-beats et agrémenté de touches goths. On peut songer à quelques instants aux Sisters Of Mercy au niveau de certaines sonorités des guitares. Le résultat est évident : il s’agit d’un bon album avec quelques petits moments un peu faibles tout de même. L’avenir nous dira s’il s’agit d’un album majeur pour le black metal polonais.

 
Tracklist :
Suffering Made Bliss
With Madman’Faith
Transmutations of Sins
Krolestwo Niebieskie
What Christ Has Kept Apart
The Great Seducer
Moonchild (Fields of the Nephilim cover)

 

 
 
 
 

Related posts

RED SUN RISING – Thread

Stephan Birlouez

BLACK TUSK – TCBT

Yann Fournier

PISTOL STAR – Netherworld Orange

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.