Among The Living
Chroniques Albums

BLINK 182 – California

BLINK 182BLINK 182 California

Sortie le 01 juillet 2016

Mark Hoppus : chant, basse

Travis Barker : batterie

Matt Skiba : chant, guitare

 

 

 

 

 


Voici un des albums le plus attendu de cette année qui vient de tomber sur mon bureau. Opus espéré par une armée de fans et une presse avide de défendre ou enterrer ce groupe si emblématique que sont les BLINK 182.
Cinq ans après l’essai transformé par Neighborhoods,  qui signait leur retour aux affaires, les californiens nous livrent un California qui ne laissera personne sur la touche.
C’est sans leur frontman originel  Tom DeLonge, débarqué en 2015 alors qu’ils devaient entrer en studio, que Hoppus et Barker sortent ce 7eme opus accompagnés de Matt Skiba au chant (qui officie comme guitariste / chanteur dans le groupe Alkaline Trio).
Dès la première écoute on est rassuré quant à la pertinence du choix de Matt Skiba en remplacement de DeLonge. Son chant colle parfaitement aux compos, au même titre que ses duos avec Mark Hoppus sont parfaits.
Etonnement, la voix de Mark se rapproche beaucoup de celle de DeLonge, avec un côté moins strident, ce qui n’est pas pour me déplaire.
C’est dans cette configuration que les BLINK 182 nous livrent ce California, triptyque en forme d’hommage à leurs racines éponymes.
Avec Cynical le ton est donné d’entrée de jeu, avec un clin d’œil corrosif à DeLonge histoire de tourner la page. Le titre est court et puissant, reprenant la recette éprouvée d’un chant épileptique à deux voix qui fait le succès du trio.

BLINK 182
Produit par John Feldmann, qui co signera également tous les titres de l’opus, California jouit d’une production irréprochable contribuant doublement à la qualité du méfait.
Même si cela sonne comme du BLINK 182, force est d’avouer que cela n’en est plus complètement. Une page s’est tournée avec le départ de DeLonge et les BLINK nous livrent  ici un album de transition qui devrait trouver son public et garder les fans de la première heure.
On retrouve l’énergie particulière aux BLINK sur des titres comme Rabbit Hole ou encore sur The Only Thing That Matters, mais il y a quelque chose de fondamentalement changé dans leur approche d’un punk/rock devenu plus « californien » et léché.
Ecoutez le triptyque Los Angeles / San Diego / California et vous aurez une idée de l’état d’esprit du groupe.
California annonce une nouvelle ère pour BLINK 182, un renouveau qui s’opère dans une certaine continuité. Les solides racines que le groupe a plantées dans le terreau radicalement alternatif à l’image d’un Offspring, feront que son public lui pardonnera les quelques errances faciles que l’on trouve sur California en plombant parfois le rythme (Left Alone ou Home Is Such A Lonely Place).

Au final un très bon album à mon sens, pas le meilleur du groupe mais loin d’être le moins bon. L’arrivée de Matt Skiba au chant a indéniablement apporté la dose de créativité qui avait un peu quitté le groupe, nécessaire à un nouvel envol. Le trio nous sert un California agréable qui constitue une très bonne surprise et rassurera sa base fan.
J’ai hâte de les voir à l’œuvre sur scène, histoire de retrouver la hargne d’un BLINK 182 qui se fait désirer.


Tracklist:

 

Cynical

Bored To Death

She´s Out Of Her Mind

Los Angeles

Sober

Built This Pool

No Future

Home Is Such A Lonely Place

Kings of the Weekend

Teenage Satellites

Left Alone

Rabbit Hole

San Diego

The Only Thing That Matters

California

Brohemian Rhapsody

Related posts

Shaârghot – Break your body

Yann Fournier

NIGHT RESIDENT – Darkness Is My Home

Stephan Birlouez

SPHERES – Helios

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.