Among The Living
Chronique Album

BLINK 182 – Nine


BLINK-182 – Nine

Sortie le 20 Septembre 2019

Travis Barker : batterie, percussions
Mark Hoppus : chant, basse, chœurs
Matt Skiba : chant, guitare, chœurs

 


Trois ans après l’excellentissime California, les californiens de BLINK182 reviennent avec un huitième opus logiquement nommé Nine (non je plaisante) et qui ne provoquera pas chez moi l’engouement de son prédécesseur.
Surproduit, lisse et ultra compressé, ce Nine est une caricature de ce que BLINK a été, proposant des titres sirupeux lorgnant plus vers une pop punky pour une adolescente dont les nouveaux dieux sont Fornite et des influenceurs débiles.
Les paroles de Mark Hoppus proviennent en grande partie de ses expériences personnelles récentes avec la dépression. Plutôt sombres elles sont exploitées de façon plutôt « pétillantes ».
Peut être qu’une juvénilité forcée et plus assumée nuit à l’ensemble de cet album. Surement que le passage dépressif de Mark Hoppus a articulé cette approche musicale, l’éloignant de ses racines punks auxquelles ils croient se raccrocher. Quelques titres tirent leur épingle du jeu comme le début de l’opus avec The First Time et Happy Days, bien dans la ligne de BLINK-182, ainsi que les incontournables punk que sont Generational Divide et surtout Ramson, courte et efficace dans leur plus pure tradition.


blink 182 - nine


Un titre comme Black Rain, chanté par Matt Skiba signe également une des compos les plus intéressante de l’album, carrément transgenre pour un BLINK 182 3.0.
Indéniablement le départ de Tom Delonge en 2015 a réorienté la road map du groupe, ouvrant de nouveaux horizons au combo avec une sortie indéniable de sa zone de confort.
Finalement BLINK-182 nous livre un Nine en demi-teinte pour ma part. Même si les 15 titres sont ultra énergiques et joyeux il n’en demeure pas moins que la production et les mariages de genres ne sont pas tous heureux.
Nul doute que les fans purs et durs seront conquis par ce nouvel album, les autres qui auront été perdus sur California ne retrouveront pas leurs petits ici. BLINK-182 prouve avec ce Nine qu’ils ont encore des choses à dire et sont capable d’innover.


Related posts

STEVE’N’SEAGULS – Brothers In Farm

Stephan Birlouez

LOATHE /  HOLDING ABSENCE  – This IS As One (EP)

Stephan Birlouez

LOUDNESS – Rise To Glory

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X