Among The Living
Chronique Album

BORN TO ROT – Innocence Soiled

BORN TO ROT - Innocence Soiled


BORN TO ROTInnocence Soiled

Thanatoath : All Instruments/ Vocals

 


De plus en plus de groupes effectuent le choix de l’autoproduction. Qui dit autoproduit dit autonome. Alors la liberté de se faire plaisir est grande et les marges de manœuvres sont complètement illimitées on peut l’imaginer.
Les combos ou one man band en question s’occupent ainsi eux mêmes de la promotion via Internet. Ont-ils le désir de faire des démarches auprès des labels ? A voir. C’est le cas ici de Born To Rot qui est le projet d’une seule personne. Il s’agit de l’ancien guitariste issu de The Negation, formation de Black Metal parisienne répondant au patronyme de Thanatoath.
Le nihilisme semble inspirer notre homme de bien des sentiments. Musicalement parlant, nous avons affaire à une mixture de Black et de Death. Le style exécuté pourrait se rapprocher à certains instants de Deicide, Suffocation, Belphegor ou encore de Dark Funeral dans les grandes lignes pour poser le décorum.
Les combos ou one man band en question s’occupent ainsi eux mêmes de la promotion via Internet. Ont-ils le désir de faire des démarches auprès des labels ? A voir. C’est le cas ici de Born To Rot qui est le projet d’une seule personne. Il s’agit de l’ancien guitariste issu de The Negation, formation de Black Metal parisienne répondant au patronyme de Thanatoath.
Le nihilisme semble inspirer notre homme de bien des sentiments. Musicalement parlant, nous avons affaire à une mixture de Black et de Death. Le style exécuté pourrait se rapprocher à certains instants de Deicide, Suffocation, Belphegor ou encore de Dark Funeral dans les grandes lignes pour poser le décorum.

Des parties lourdes, écrasantes succèdent à d’autres plus mélodiques. Les vocaux oscillent entre le guttural propre au Death et une teinte plus criarde empreinte au métal noir.



Ce premier longue durée est sorti en plein mois de juillet de l’année dernière. Il a été enregistré aux Hybreed Studios par A. Guillotin. “Innocence Soiled” met en relief tout au long de ses huit titres une puissance assez constante et redoutable par instants au niveau des riffs hostiles à souhait.

En termes de brutalité pure les amateurs de cette composante devraient à tous les coups s’y retrouver et foncer ainsi sur cet objet nihiliste au possible. En outre les lyrics possèdent toute leur importance et les parcourir peut nous enseigner les règles ou les idées que l’auteur souhaite nous évoquer. Un morceau tel que “Adrenaline Overdose” me semble assez intéressant et à écouter en priorité pour pouvoir se plonger dans l’univers bien spécifique de l’entité.

Un petit mot sur la pochette. Elle est plutôt réussie et nous invite à un voyage et peut même nous faire imaginer différentes étapes émotionnelles afin d’aboutir à un final sans véritable fin à l’image de la musique de Thanatoath.

Born To Rot a en sa possession un “Innocence Soiled” très concluant pour une première sortie discographique. Le potentiel est bien présent on lui souhaite qu’il émerge très rapidement de la scène Black/Death car il le mérite et possède de très grandes qualités musicales.


Tracklist

Intro

Your life for my pleasure

Adrenaline overdose

Genesis

Last gift

Selfuncontrol

No pain limitation

Human dust


Related posts

HAMFERĐ – Támsins Likam 

Isabelle Tasset

THERAPHOSA – Theraphosa (EP)

Stephan Birlouez

STOLEN MEMORIES – Paradox

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X