Among The Living
Chroniques Albums

BRAVE THE COLD – Scarcity

BRAVE THE COLD
BRAVE THE COLD –
Scarcity

Sortie 11 DECEMBRE 2020

MITCH HARRIS : Guitar, Bass, Vocals
DIRK VERBEUREN : Drums

BRAVE THE COLD c’est le nouveau projet de Mitch Harris, qu’on ne présente plus DEFECATION, RIGHTEOUS PIGS, MENACE, NAPALM DEATH bien sûr et tout un tas de d’autres projets, accompagné ici de Dirk Verbeuren (SCARVE, SOILWORK, et une liste longue comme mes bras d’autres participations).

Blind Eye débute l’album sur un fond de roulement digne d’une locomotive qui reste bien en tête, la présence de blast sera présente tout au long de cet album. Et dès Hallmark Of Tyranny, riff typique de l’empreinte indéniable de NAPALM DEATH (on ne se refait pas) qu’on retrouvera sur Monotheist ou Dead Feed malgré un chant différent vraiment, avec des passages en clair, même chantés voir me rappelant PUNGENT STENCH.

Mais cela ne s’arrête pas là, le contrepied est d’autant plus grand avec Retrograde, dont le chant donne un relief énorme à ce titre ou alors quand deux chants se mélangent comme sur Apparatus. Plus on avance dans l’album et plus BRAVE THE COLD enfonce le clou, à la fois punk, thrash, death, grind, c’est bluffant, Upheaval, gros riff, blast et mosh de folie qui pointe son nez…du coup, Refuge où la débauche de violence fait son faire-valoir, je n’imagine même pas un titre comme ça dans le « pit ».


BRAVE THE COLD


Les trois derniers titres seront l’apothéose de la cerise sur le gâteau, Necromatrix pioche dans les riffs à la NAPALM, je sens que je vais finir par me péter une cervicale …. Avant de me faire défoncer la mâchoire par Shallow Depth, je parlais plus haut de débauche de violence. C’était avant d’avoir entendu ça, comment ça tabasse. Le glas sera sonné par Shame And Ridicule, comme on dit on garde le meilleur pour la fin, ce n’est pas toujours le cas, mais ici, si…une tuerie d’un bout à l’autre.

Voilà, pas besoin de vous faire un dessin, cet album est efficace au plus haut point, Mitch nous a concocté onze titres de folie furieuse dont il a le secret des riffs. Je suis fan de NAPALM DEATH et DEFECATION, mais là je vais pouvoir compter avec BRAVE THE COLD car cet album est frais et apporte une approche différente du style qui en fait sans doute le disque plus intéressant de cette fin d’année 2020.


Track list

1 – Blind Eye
2 – Hallmark of Tyranny
3 – Monotheist
4 – Retrograde
5 – Apparatus
6 – Dead Feed
7 – Upheaval
8 – Refuge
9 – Necromatrix
10 – Swallow Depth
11 – Shame and Ridicule

 

 

 

Related posts

Monkey3 – Astra Symmetry

Stephan Birlouez

FURIAPOLIS – Déesses

Stephan Birlouez

CORROSION OF CONFORMITY – No Cross No Crown

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X