Among The Living
Chronique Album

SLEEPMAKESWAVES – Made of Breath Only

SLEEPMAKESWAVESSLEEPMAKESWAVES – Made of Breath Only
Sortie le 31 mars 2017 via Klonosphere

Alex Wilson – bass guitar, keyboards, piano
Otto Wicks-Green – guitars
Tim Adderley – drums 
Daniel Oreskovic – guitars 


Plongée profonde en eaux instrumentales, ce troisième opus des australiens de SLEEPMAKESWAVES est une expérience initiatique digne d’intérêt.
Il est toujours difficile de se lancer dans l’écoute, et qui plus est chronique, d’un album instrumental tant l’absence de chant force l’auditeur à se concentrer plus finement pour extraire tous les sucs de la composition afin d’en apprécier pleinement le gout. Inutile de vous dire qu’il faut être dans de bonnes conditions pour s’immerger dans l’œuvre. Avec Made of Breath Only, SLEEPMAKESWAVES nous promettent un post rock doucereux,  surfant entre le rock et le prog, proclamé Post-Rock, pour un voyage agréable d’une heure.
L’opus n’est pas exempt de critiques. On pourra lui reprocher une certaine forme d’uniformité. Ce qui est agréable à la première écoute peut s’édulcorer dans le temps.
Dans l’idée on peut aisément se perdre dans le paysage sonore créé par les australiens, en des contrées froides et lisses aux courbes douces. Voilà aussi le travers de cet opus. Il y a assez peu de variations et il est difficile de sortir du lot  un titre par rapport à un autre.



Le mélange des instruments est parfaitement bien dosé, les guitares se marient bien avec les parties électroniques, quant à la section rythmique, elle est imparable.
Des titres comme HailstoneInto The Arms Of God  et le superbe Tundra viennent secouer l’ensemble, insufflant suffisamment de hargne pour empêcher l’œuvre de finir en musique d’ambiance. Mon propos peut paraitre dur, mais c’est un fait. Cela ne retire rien à la qualité de cet album, véritable baume apaisant conçu par des musiciens hors pairs.
Avec The Edge Of Everything et ses 11 minutes, SLEEPMAKESWAVE condense l’esprit du propos en un titre, variant les textures et captivant l’auditeur.

Au final  ce Made of Breath Only est une très bonne révélation pour moi, qui m’a donnée envie  de me pencher sur le reste de la discographie de cet excellent groupe qu’est SLEEPMAKESWAVES. Les australiens ont réussi à marier paix et intensité dans cet opus.


 

Our Days Were Polar

Worlds Away

To Light And Then Return

Tundra

The Edge Of Everything

Made Of Breath Only

Into The Arms Of Ghosts

Midnight Sun

Glacial

Hailstones


Related posts

Karras – No More Heretic

Yann Fournier

XxX – EP

Stephan Birlouez

PAPA ROACH – Who Do You Trust ?

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X