Among The Living
Chroniques Albums

DEATHAWAITS – Rapture Smites

DEATHAWAITS - Rapture Smites


DEATHAWAITSRapture Smites

Sortie le 11 Octobre 2019

Florian GARRIGUE : Vocals
Jordan BONNEVIALLE
: Guitars
Olivier DUPONT :
Guitars
Nico SAVOCA
: Bass
Tommy BONNEVIALLE
: Drums

 


Quatrième album pour les Stéphanois/Lyonnais de DEATH AWAITS avec Rapture Smites, un opus massif qui porte bien son titre.
Evoluant dans un Death puissant aux forts accents de Thrash, le quintet nous livre ici un album puissant et fleuretant par moment avec le Hardcore.
Passée la première impression d’uniformité et de redondance des titres liée à une première écoute en mode « découverte » pour moi, DEATHAWAITS sait clairement séduire aux fils des écoutes.
Rapture Smites ne fait pas dans la dentelle certes, mais par-delà la brutalité intense de cet opus se cache des mélodies qui séduisent, judicieusement disséminées, souvent livrées par la paire de grateux que forment Jordan et Olivier (Better Think Twice).
Du line up d’origine il ne reste que Florian, hurleur impressionnant et pierre angulaire du projet, tant par sa présence que par son écriture.


DEATHAWAITS - Rapture Smites


Ouvrant sur un Barbaric Decadence doté d’une intro qui met bien dans l’ambiance, on entre dans le vif du sujet avec un titre massif sur lequel on peut entendre le jeu implacable de Tommy Bonnevialle nouvellement arrivé derrière les futs.
Tout est ici question de dosage. La technicité est indéniablement bien là mais distillée avec intelligence. La brutalité côtoie la finesse comme sur Trumpeting Butchery – Part I et ses envolées à la TESTAMENT.
Des blasts assassins, une basse massive et un chant guttural cohabitent avec des guitares qui ne semblent n’en faire qu’à leurs têtes, donnant ce mélange subtil entre un Death Metal proche du Hardcore et un Thrash classieux (Evergreen House).
Au final la griffe de DEATHAWAITS est bien là et définissable, sortant d’un genre catégorisé et ce malgré une petite redondance de rythmique. Rapture Smites se pose bien là en chainon manquant, faisant la passerelle entre des genres proches mais souvent mal mariés. A noter la qualité de l’artwork de l’album, 
C’est donc au final une très bonne surprise que ce Rapture Smites de DEATHAWAITS qui vient conforter la qualité d’un groupe talentueux.


Related posts

Supersonic Blues Machine – West Of Flushing, South Of Frisco

Stephan Birlouez

1349 – The Infernal Pathway

New Wire

ROYAL BLOOD – How Did We Get So Dark?

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.