Among The Living
Chronique Album

DEMONS & WIZARDS – III

DEMONS & WIZARDS - Wolves in Winter

DEMONS & WIZARDS – III

Sortie le 21 Février 2020

Hansi Kürsch: Chant
Jon Schaffer: Guitares / Basse / Claviers / Mandoline
Brent Smedley: Batterie / Invité
Jake Dreyer: Guitares / Invité
Jim Morris: Guitares / Invité
Pa’dam Chamber Choir: Invité / Choeurs
Ruben Drake: Basse / Invité

Tandis que l’âge d’or du power métal est à son paroxysme dans la deuxième moitié des 90’s, DEMONS & WIZARDS fait son apparition dans le paysage avec un premier opus éponyme qui marquera son époque (2000).
Side project est né de la rencontre de deux ténors en leur genre. DEMONS & WIZARDS réunit Hansi Kürsch, le chanteur de BLIND GUARDIAN et Jon Schaffer, guitariste et pilier de ICED EARTH.
Après un deuxième opus moins inspiré (Touched By The Crimson King, 2005), il aura fallu attendre 15 années que le projet se relance pour nous livrer un sobrement intitulé III, qui signera leur meilleur album et de loin.
On peut aisément dire que ce III est touché par la grâce tant l’osmose et la magie qui caractérisaient le premier album opèrent à nouveau.
On retrouve un Hansi au meilleur de sa forme, livrant des parties vocales superbes et vibrantes (Children Of Cairn, Universal Truth), avec à ses cotés un Jon Schaffer affuté et aux compositions résolument heavy et rudement efficaces.


DEMONS & WIZARDS – III


Ouvrant sur un Diabolic imposant d’entrée de jeu un rythme effréné à l’auditeur, III s’annonce très bien produit avec une inspiration épique bien présente. Titres à tiroirs, on navigue entre les ambiances, sublimées par la voix d’Hansi Kürsch (qui n’est pas sans me rappeler souvent celle de Blackie Lawless).
On peut dire que l’on retrouve le meilleur de BLIND GUARDIAN conjugué à la force de ICED EARTH. Schaffer sort l’artillerie lourde comme sur ce Wolves In Winter aux riffs massifs et puissants et aux refrains catchy.

Avec Dark Side Of Her Majesty on touche au côté obscur du combo, le tout servi par des chœurs de toute beauté, assurément une des pièces maitresses de l’opus.
Toutefois il reste quelques faux pas qui se baladent sur cet album comme ce Midas Disease empruntant beaucoup à ACDC et résolument trop « Hard Rock » pour avoir sa place dans l’ensemble que forme III. Même traitement avec cette « ballade » de plus de 9 minutes que nous propose Timeless Spirit, un peu convenue à mon gout mais surtout beaucoup trop longue.
 Le final sur Children Of Cairn est superbe, nous offrant une compo de plus de 10 minutes sur laquelle Hansi donne une belle exploitation de sa voix.
C’est une très bonne surprise que ce III de DEMONS & WIZARDS, un album de power métal rudement bien fait qui comblera les afficionados du genre.


Related posts

HE IS LEGEND – Few

Stephan Birlouez

Drudkh – Paysages d’hiver 

Hijo Hito

DISCONNECTED – White Colossus

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.