DESTRUCTION - Born To perishDESTRUCTIONBorn To perish

Sortie Août 2019

Mike Sifringer – guitars

Marcel “Schmier” Schirmer – lead vocals, bass guitar

Randy Black – drums

Damir Eskic – guitars, backing vocals

 

 

 


14eme album pour un groupe indissociable des fondations du Thrash Metal et à la pertinence des productions toujours bien là. Born To perish est la nouvelle pépite de Destruction avec laquelle les allemands signent un retour aux affaires remarquable. Ils sont ici doté d’un nouveau line up qui voit le combo passer en mode quatuor.
Randy Black (Annihilator, Primal Fear, W.A.S.P.) vient remplacer Wawrzyniec “Vaaver” Dramowicz derrière les futs, tandis que Damir Eskic vient suppléer Mike Sifringer à la six cordes.
Avec cette nouvelle pierre maitresse sur les fondations du Thrash Metal oldschool, les allemands confirment que cette année 2019 marque le retour en force du genre avec des productions majeures comme celles de FLOTSAM & JETSAM, KREATOR ou encore de SACRED REICH.
Ouvrant sur le titre éponyme de l’opus, on plonge d’entrée de jeux dans leur univers classique, avec ce petit plus qu’amène Damir Eskic et ses attaques incisives.
On enchaine avec Inspired By Death, titre du même acabit confirmant  la grande forme de DESTRUCTION au mordant redoutable. Damir Eskic y est impérial, plaçant des solis hargneux et assassins figurant parmi les meilleurs qu’ait produit DESTRUCTION.



Les trois titres d’ouverture sont un véritable tir de barrage implacable, dans la plus pure tradition du groupe.
Mais les allemands nous offrent également des explorations plus « exotiques » comme ce Butchered For Life et son ouverture en arpège qu’accompagne un duo de voix Schirmer / Eskic inédit. Le titre oscille entre accélérations Thrash et guitares aériennes, posant des contres temps servis par un Randy Black majestueux. C’est avec ce genre de titre que l’on sait que le groupe en a encore beaucoup sous le pied et que ceux qui auraient voulu les enterrer se verront empaler vivant.
Le reste de l’opus est du même moule, toujours énervé et plutôt pertinent.
Si je devais trouver une faiblesse à cet album, ce serait de ne pas avoir assez pris de risque au regard de la qualité du line-up. On sent bien qu’il ne manque pas grand-chose pour franchir un certain cap de modernité afin de botter résolument le cul de tous les détracteurs du genre.

Fougueux, imposant un rythme infernal à l’auditeur, Born To Perish est un album qui ravira les fans de Thrash avec un grand T, et démontre que DESTRUCTION a encore beaucoup à nous offrir.


 

Leave a reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Qui sommes nous

Une équipe animée par une passion commune des ambiances live, collant au plus près de l’actualité musicale. Among The Living vous fait (re)vivre des moments forts à travers ses articles. Enjoy !

Nous suivre

Nous contacter

Among The Living © 2019