Among The Living
Chronique Album

DISBELIEF – The Ground Collapses

DISBELIEF - The Ground Collapses

DISBELIEFThe Ground Collapses

 
Date de sortie : 27 mars 2020
Label : Listenable Records
 
Marius Pack : Guitare
David “Dave” Renner : Guitare
Karsten “Jagger” Jager : Chant
Jochen “Joe” Trunk : Basse
Fabian “Fab” Regmann  : Batterie

Cela fait déjà trente ans que Disbelief existe. Et on dirait que le groupe est assez sous estimé globalement en France par rapport à leur longévité. Est-ce du à leur manque d’exposition en termes de concerts dans nos contrées ?
Car il semble assez loin leur dernier passage dans l’hexagone. Un exemple de rareté qui peut éventuellement expliquer cette moindre reconnaissance ? A voir car parfois cela peut jouer en la faveur d’un groupe. Tout est bien sûr question de dosage. Leur retour sur les devants de la scène se réalise avec leur nouvel opus intitulé “The Ground Collapses“.
Ce dernier est sorti le 27 mars chez Listenable Records. Il fait suite à l’excellent “The symbol of death“. C’est leur onzième album studio. Avec quarante-sept minutes au compteur et doté de morceaux tournant autour des quatre minutes (excepté le morceau éponyme d’ouverture de six minutes) Disbelief nous donne une bonne leçon de death metal percutant et assommant au possible. Concernant l’écriture des premiers morceaux celle-ci remonte à 2017.
Une vidéo était disponible sur le net pour “The Ground Collapses” un mois environ avant la sortie de l’album. Ce qui est marquant d’emblée c’est le son des guitares puissant au possible. Les mélodies sont belles et bien présentes comme à l’accoutumée associées au chant rempli de haine de Karsten. Les amateurs de son direct et entier vont adorer dans tous les cas de figure. La formation allemande a enregistré avec Corny Rambado au sein de son studio nommé Rambado  Recordings. 


DISBELIEF - The Ground Collapses


Au niveau des thématiques utilisées dans cet album on tourne autour de la haine ou encore des sujets apocalyptiques. Le death metal pratiqué se veut formé d’un bloc sans fioritures et moderne tout de même. Ce qui fait le propre de leur musique c’est qu’elle puise aussi dans le sludge par instants pour aboutir à un résultat disons assez personnel.
D’autre part ce qui fait que leur death metal est très plaisant et rafraîchissant c’est la profondeur des vocaux de Karsten. “The Awakening” est une très bonne surprise car il innove quelque peu. “Killing to the Last” possède un caractère thrash assez affirmé. “The Waiting” est un morceau à écouter en priorité à mon sens. “Depths of Sorrow” clôture l’album de toute beauté. Cette nouvelle galette est disponible en CD avec bonus, vinyle et en digital.

En définitive, Disbelief effectue un come-back redoutable avec un album solide et vraiment excellent du début jusqu’à la fin. Il apparaît clairement que ce nouvel album devrait relancer la carrière déjà bien conséquente du combo.
Le groupe assez discret par chez nous devrait venir nous rendre visite s’il souhaite confirmer tous les espoirs possibles. On peut en tout cas vanter leur détermination dans leur parcours discographique bien établi et saluer comme il se doit ce nouveau brûlot.

Tracklist
The ground collapses
Scaring threat
The awakening
Killing to the last
The waiting
Colder than ice
Soul destructor
Insane
Hologram for the scum
Kill’s ending
 

Bonus : Depths of sorrow


 
 

Related posts

VENUES – Aspire

Stephan Birlouez

SAXON – Thunderbolt

Stephan Birlouez

PALLBEARER – Heartless

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.