Among The Living
Chroniques Albums

Dystopia – De Verboden Diepte I : Veldslag Op de Rand de Wereld


DYSTOPIA – De Verboden Diepte I : Veldslag Op de Rand de Wereld

Sortie avril 2024 via Immortal Frost Productions

 


C’est en se rendant au stand d’Immortal Frost Productions lors du Cronos Spring Fest à Arlon le 27 avril que j’ai aperçu un flyer mettant en valeur la sortie du quatrième album des néerlandais de Dystopia datant de la veille du dit concert. Un peu plus tard je me suis mis à la découverte de ce groupe qui m’était inconnu issu du roster belge. Le flyer était alléchant, il évoquait un assemblage tel un voyage aux contrées du old school Black Metal, le Black Metal atmosphérique et le Pagan Black avec l’apparition de temps à autres d’une trompette. Et en plus il était mentionné l’apparition d’influences atmosphériques propres au style Post. Alors est ce que c’était bien approprié comme descriptif et pas trop pompeux ?

Eh bien on l’affirmer effectivement c’est un bien bon mélange et assurément une belle surprise pour ma part. Car leur musique propose tout cela de façon très naturelle. On démarre tout en puissance avec un morceau de Black bien froid au demeurant intitulé “Dood de wachters” d’une durée de neuf minutes et quelques. L’influence de la seconde vague du Black Metal Norvégien est bien réelle. On peut songer à Satyricon ou Emperor. Le second morceau Giftige Woorden a fait l’objet d’une vidéo. Il propose en outre un passage presque prog à un moment donné. J’ai bien apprécié certaines intonations à la Vicotnik de Dødheimsgard pour la petite histoire sur le troisième titre Eerst Enkelen Toen Honderden, Toen Duizenden au niveau des vocaux clairs.



Un excellent opus de Black Metal

La trompette sait s’inviter au bon moment sur chaque piste avec brio. La force mélodique se caractérise au niveau riffs de guitare. Dystopia sait se montrer direct et c’est un véritable plaisir à l’écoute.

La peinture est le fruit de Ronarg (Bloedmann, Antzaat, Ars Veneficium). La thématique quant à elle tourne autour d’une bataille apocalyptique à la fin du monde. Nous avons en définitive quatre morceaux bien solides. Ils sont au programme ici avec pour élément clé la diversité. Ce sont d’ailleurs des poèmes sur l’obscurité. Les vocaux sont bien torturés même quand ils sont clairs.

Les différentes atmosphères distillées dans ces quatres pistes sont excellentes. Brutal et calme voilà l’ingrédient majeur de leur répertoire de 2024. Le solo de guitare concernant le premier titre est bien inspiré. Pour les trois autres morceaux on n’hésite pas à emprunter avec parcimonie au thrash. A ce sujet le combo a débuté dans ce style pour s’orienter petit a petit vers le Black Metal. L’aspect épique est en outre bien réel.

De Verboden Diepte I : Veldslag Op de Rand de Wereld est un excellent opus de Black Metal pour tous ceux qui ont cette ouverture d’esprit. Immortal Frost Productions sait y faire en termes de bonnes découvertes. En définitive tout est à retenir et l’idée de le réécouter se fait sentir une fois le disque terminé.

Tracklist

Dood de wachters
Giftige Woorden
Eerst Enkelen Toen Honderden, Toen Duizenden

De Val


Related posts

Rancid – Trouble Maker

Yann Fournier

HYPNOTIC DRIVE – Road Rage

Stephan Birlouez

MOLYBARON – Molybaron

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.