Among The Living
Chroniques Albums

ELFIKA – Secretum Secretorum

ELFIKA - SECRETUM SECRETORUM


ELFIKASecretum Secretorum

 

Sortie le 17 Janvier 2020

Laure Ali-khodja: chant
Manu P: basse
Anthony Parker: guitare (invité)
Axel Thomas: batterie (invité)

 


Comment commencer une nouvelle année de la meilleure façon qu’il soit si ce n’est par la découverte d’une pépite, qui plus est quand elle vient de chez nous ?
 Il faut avouer que le défi était de taille, ELFIKA évoluant dans un métal symphonique et lyrique, genre qui n’est pas forcement ma tasse de thé. Et pourtant, quel plaisir j’ai eu à écouter ce Secretum Secretorum tout simplement magnifique !
ELFIKA  est un projet à l’initiative de Manu P et fruit d’une collaboration avec la chanteuse Laure Ali-khodja qui a vu le jour en 2013 pour aboutir enfin à ce très bon Secretum Secretorum dont la production a été confiée à Didier Chesneau (Attraction Theory, Headline) pour un résultat remarquable.
Après une intro énigmatique et posant parfaitement l’univers dans lequel ELFIKA va vous immerger pendant 50 minutes intenses, So Human met le feu aux poudres par la puissance de ses riffs et la voix juste sublime de Laure


ELFIKA - Secretum Secretorum


Difficile de ne pas tomber sous le charme de ce timbre, capable d’une amativité qui force le respect, passant d’un lyrisme en mode diva à un registre plus rock comme on peut l’entendre sur Dark Virgin Part 3 : Revenge par exemple.
La structure musicale est parfaitement en place, juste et ultra efficace. Le duo basse/batterie est implacable, Anthony Parker pose des parties guitares vraiment assassines comme sur ce monument qu’est The Other
Ecoutez moi ces quatre titres formant une tétralogie parfaite, Dark Virgin : quatre volets qui vous emmènent jusqu’à la fin de cette épopée. Comment ne pas fondre sur cet Avé Maria parfaitement interprété sur ce monument à double facette qu’est Dark Virgin Part 4 : Redemption / Inferno ?
Ici ELFIKA nous livre avec Secretum Secretorum un album rudement bien construit qui évite les nombreux pièges d’un power métal symphonique souvent pompeux et ennuyeux. Voici donc un vrai bel album qui s’écoute d’une traite, aussi séduisant qu’efficace. Bravo !


Related posts

SEPULTURA – Quadra

Le Masc

LOVEBITES – Clockwork Immortality

Stephan Birlouez

STAMP – PostHuman

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X