Among The Living
Chroniques Albums

EMBER FALLS – Welcome To Ember Falls

Ember fallsEMBER FALLS – Welcome To Ember Falls
Sortie le 17 fevrier 2017

Thomas Grove – lead vocals
Jay V – lead guitar
Calu – guitar + brutal vocals
Ace – drums & backing vocals
OneOfHaze – keyboards & backing vocals
Oswald – bass

 

 

 

 


Anciennement connus sous le nom de Mekanism, les finlandais font un premier effort avec un changement de nom à la clé. C’est sous le patronyme d’EMBER FALLS qu’ils nous proposent ce Welcome To Ember Falls tout fraichement sorti des presses  et bourré de bonnes idées.

Evoluant dans un style brassant large, d’un power métal épique à une pop infusée au hip hop et l’électro, les 6 gus d’EMBER FALLS ne s’embarrassent visiblement pas de codes restrictifs. Forts de deux chanteurs alternant les passages clairs et punchy (Thomas Grove et Calu), accompagnés de riffs ultra efficaces et brillants, le tout secondé par une partie électronique bien en avant, EMBER FALLS chasse sur les terres d’AMARANTHE, d’OOMPH, avec une pincée de Devin Townsend pour la folie des mix et de DRAGONFORCE pour l’hyperactivité.
Après avoir dit ça, reste-t-il quelque chose d’original à écouter me direz-vous ? La réponse est oui, sans nul doute. Les compos sont efficaces et elles trouveront aisément leur public.
Si l’on pouvait faire un reproche à cet opus, c’est sa surproduction qui marque un manque de naturel flagrant, mais aussi un coté trop synthétique. Parfois, on n’arrive plus à faire la différence entre la machine et l’humain.


Ember Falls


La maitrise des finlandais quant à l’orientation de leurs compos pour toucher juste est imparable. L’équilibre est parfait et la dose de sucre généreusement dispensée pour vous rendre addict dès la première injection. Les guitares sont sirupeuses à souhait, les voix parfaitement concordantes pour vous faire fondre, et la partie rythmique/électro puissante.
Ouvrant sur un The Cost Of Doing Business agressif à souhait qui s’édulcore par la suite, les finlandais plantent directement le décor de l’histoire qui va suivre. Les synthés sont omniprésents bien qu’encore discrets. La voix « hurlée » fait place à la claire, et les guitares déchirent le tout de riffs acérés.
Thomas Grove pose un chant agréable qui me fait penser parfois à celui de Ronnie Atkins de PRETTY MAIDS. Falling Rain reste dans l’esprit et continue sur le même tempo, alternant voix claires et hurlées.
Le fil conducteur de l’album, en terme de rythme, est la profusion de son, de voix, de tout. Cela peut amener à une certaine « overdose » à l’écoute de l’album, même si cela ne remet pas en cause sa qualité intrinsèque. Malgré les moments de « pauses » comme ce Freedom un peu niais à mon gout, et un Of Letting Go plus classique, on manque à prendre sa respiration dans ce maelstrom de notes.

Welcome To Ember Falls n’en demeure pas moins un très bon premier album prometteur qui place la barre haute. Reste à voir si le public adhèrera à ce concept piochant un peu partout, dont la richesse laissera peut être les moins gourmands sur le bord de la route. On tient peut être ici le renouveau des genres power/symphonique/nu métal.


 

 

 

 

 

Related posts

MASS HYSTERIA – Maniac

Stephan Birlouez

ZEAL & ARDOR – Zeal & Ardor

Stephan Birlouez

DUSK OD DELUSION – (F)unfair

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.