Among The Living
Chronique Album

ENVY– The Fallen Crimson

ENVY– The Fallen Crimson

ENVYThe Fallen Crimson

Sortie le 7 Février 2020

Temproray Residence limited/Pelagic Records

Tesuya Fukagawa – Vocals, keyboard
Nobukata Kawai – Guitar
Manabu Nakagawa – Bass
Yoshi – Guitar
Yoshimitsu Taki – Guitar
Hiroki Watanabe – Drums

 


Lorsque j’ai demandé au Chef suprême de chroniquer le nouvel album d’ENVY, j’étais dans un état d’allégresse intense. Il faut dire que leur prestation à la Maroquinerie en Décembre 2019, m’avais totalement hypnotisé et rajeunis, car si il y a bien un groupe que je suis et saigne depuis longtemps, il s’agit bien de ENVY.
Les trois titres interprétés ce soir là issus du nouvel album (Marginalized Thread, Dawn and Gaze, A step in the morning glow)  avaient fini de me convaincre. Sans oublier la précommande sur Pelagic Records qui a le chic pour sortir des versions vinyles d’une beauté sans pareil, le tout sublimé par une pochette majestueuse réalisé par Taku Nakai.
Bref au moment où j’ai enfin eu l’album dans les mains, j’étais déjà fou et prêt à sortir tous les superlatifs possibles. Et là, douche froide, la 1ère écoute est passée sans le moindre moment de grâce, hormis « A Feint new World » qui avait retenu mon intention, avec son ossature et son riff très « All The Footprints you ever left..» (Prosternez vous !), je n’arrivais pas à m’imprégner de l’album. Est-ce l’attente, des espérances trop fortes ? J’ai laissé mon esprit et mes oreilles digérer ceci et j’y suis revenu quelques jours plus tard. J’ai alors enchainé les écoutes petit bout par petit bout, dans la voiture, en fond sonore, à fond sur la platine, et là j’ai retrouvé mes marques, je me suis souvenu de cette douce et rageuse mélancolie émanant de la voix de Tetsuya Fukagawa, qui est à n’en pas douter, l’âme de ENVY, tant il est capable de transmettre une intensité émotionnelle ahurissante à chaque mot qu’il prononce.


envy band


«The Fallen Crimson » m’est soudain apparu comme l’album du renouveau et de la continuité, une sorte de retour aux sources mais avec une fraicheur, une fougue, que l’on doit en  grande partie aux  trois nouveaux membres du groupe. Je pense notamment à Yoshi, qui a fait ses armes dans KILLIE (groupe japonais pratiquant un screamo abrasif et colérique au possible).

L’album a cette faculté d’apaiser votre âme, de vous permettre de porter votre regard au loin et d’oublier l’espace d’un instant, cette tristesse, cette rage enfouie, dont le groupe nourrit ses compositions pour tisser une toile fragile mais oh combien sublime de notre humanité portée à nue. Des spoken words glissés avec soin à ces envolés mélodiques déchirant un ciel brumeux pour n’en laisser paraitre que ses étoiles scintillantes et lointaines « The Fallen Crimson » est une ode à la fragilité de la vie. ENVY poursuit son œuvre, gardant le cap vers le même horizon, celui de notre intense tristesse et de ce bonheur éphémère d’être en vie. MERCI.


Tracklist :

Statement of freedom
Swaying leaves and scattering breath
A faint new world
Rhythm
Marginalized thread
Hikari
Eternal memories and reincarnation
Fingerprint mark
Dawn and gaze
Memories and the limit
A step in the morning glow

 

 

Related posts

Louarnika – Horolaj Loar

Stephan Birlouez

IHSAHN – AMR

Yann Windcatcher

NOVELISTS – Souvenirs

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.