Among The Living
Chronique Album

EXULANSIS – Sequestred Sympathy

EXULANSIS – Sequestred Sympathy

EXULANSISSequestred Sympathy

04/10/2019 – Transylvanian Records

09/04/2020 – Alerta Antifascista

James Henderson :  Vocals /Electric, 12 strings acoustic guitar
Andrea Morgan : Vocals / electric, acoustic violin / acoustic guitar
Mark Morgan : Vocals / drums / acoustic guitar

 


Quelques notes de guitares accompagnées par un violon et nous basculons déjà dans l’univers sombre et asthénique de EXULANSIS.  Un univers qui s’ouvre avec le titre éponyme de l’album « Sequestred Sympathy » et qui de manière intimiste, nous plonge dans une atmosphère brumeuse, une sorte d’errance spirituelle, aux questionnements multiples mais sans le moindre soupçon de réponse.  Ce n’est pas la montée en puissance du morceau et cette hargne qu’ils déploient, qui changera ce sentiment d’abandon, de résignation.
Il ya tout au long des 6 actes qui forment leur premier effort, cette sensation constante d’être emmené vers une chute brutale et sans fin. La musique du trio de l’Oregon mélange bon nombres d’influences, black metal/ post crust/ doom et folk lors des passages acoustiques.


EXULANSIS


Cette multitude de genres forme un ensemble lourd et oppressant, magnifié par les parties de violons qui viennent donner cette note de profonde tristesse à l’album.  « Dead can’t die » en est la cristallisation,  intimiste et complexe, plus atmosphérique dans son approche toutefois, EXULANSIS nous emporte définitivement dans son tourbillon de mélancolie.
Que peut-on en tirer à l’issue des dernières notes de  Sequestred Symptahy ? Est-ce le point final d’un long et sombre chemin soudainement éclairé par la fragilité du crépuscule ? Est-ce une libération ou une condamnation ? Et surtout est-ce la seule issue possible ? Le tumulte de ce tourbillon mélancolique semble ne laisser place qu’à l’abnégation, à la souffrance et à un silence absolu…

etite note un peu plus terre à terre suite à cette chronique. L’album sort le 09/04/2020 sur l’excellentissime label Alerta Antifascista. Je ne saurai que trop vous conseiller de jeter vos 2 oreilles sur le catalogue du label à qui l’on doit notamment FALL OF EFRAFA, ALPINIST, MORNE, les premiers DOWNFALL OF GAIA et plus récemment TERRA MATER.


Tracklist :

Sequestred Sympathy
Barrend
Despondent
John Bradley
Dead Can’t Die
A Helpless Witness, To Such Pain.

 

 

Related posts

AQME – Requiem

Stephan Birlouez

MAGOA – Imperial

Stephan Birlouez

MUNICIPAL WASTE – Slime And Punishment

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.