Among The Living
Chroniques Albums

Ghouls Stone Valley – 31Th Scareyard

Ghouls Stone ValleyGhouls Stone Valley – 31Th Scareyard

Kommandant K : vocals

Räv Grave : drums

Rott Finger : lead guitar

Middle Bones : guitar

Sardes Bitch : bass


Je me devais de revenir sur un album qui m’a bien plu en cette fin d’année 2015 (oui je sais je suis un peu à la bourre). Évoluant dans un genre qui n’a plus forcément la cote, les marseillais de Ghouls Stone Valley nous livrent ici un 31Th Scareyard remarquable sur bien des aspects.
Après un Ep remarqué en 2014, c’est naturellement qu’ils nous reviennent avec cette galette sévèrement burnée de métal Post indus, truffée de titres catchy et sales à souhait.
Ouvrant sur une intro qui plante le décor en mode film d’horreur, Ghouls Stone Valley nous balancent d’entrée de jeux un 31th October incisif et entêtant. Les influences du groupe sont nettes. On y retrouve du Rob Zombie, du Manson et autre Coal Chamber voire même de In This Moment sur certains passages, mais attention : les GSV ont une griffe bien à eux.

Kommandant K assure le chant, alternant hurlement et voix claire. Je dois dire que la belle envoie du lourd. S’exprimant dans un anglais (presque…) sans accent, on se laisse très rapidement prendre au jeu, sombrant dans l’horreur de scénettes gores.


Ghouls Stone Valley


Le reste du quintet est du même acabit. Assurant une orchestration de très bon niveau, donnant à l’ensemble cette cohérence implacable, les gus nous livrent des titres bien percutants. Si l’on ajoute à cela une production puissance et propre, on se retrouve avec un album qui a tout pour plaire.
Les compositions sont riches et variées, s’adaptant à l’ambiance décrite par les textes. On plonge facilement dans leur univers effrayant. A l’image de l’artwork de l’opus, les compos sont des explorations des ténèbres ou la peur et la folie se côtoient comme deux sœurs malveillantes. False Truth est un bon exemple de cette exploration malveillante, ou encore Weid Song, titre sur lequel Räv Grave fait des merveilles aux futs.
Avec Asylum, Ghouls Stone Valley nous montre tout son potentiel à naviguer dans les méandres du genre sans s’y perdre. Le synthé vient appuyer ce côté indus et inquiétant. Très bien dosé sur Asylum, il est parfois un peu trop systématique sur d’autres titres et dispensable sans pour autant nuire à l’ensemble.

Les marseillais ont réussi leur pari. Avec ce 31Th Scareyard, on plonge dans la noirceur de leurs comptines sans pour autant se lasser. Remarquablement bien produit, ce premier LP est une réussite indéniable et augure un avenir des plus brillants pour Ghouls Stone Valley. Une lueur d’espoir pour un genre qui ne se renouvelle plus depuis un moment déjà. Bravo !


Tracklist :

 

Outbreak

31th October

Let’s Split Up

Asylum

Come Into The Ghoul Show

False Truth

Weird Song

S.D.D.

Kindergarten

Spread My Lies

Don’t Fear The Boogieman


Related posts

HEARTLAY –  Attack & Agony

Stephan Birlouez

ANTEROS – Y en paz la oscuridad

Victorien

Xavier Boscher – Cosmic Variations

Stephan Birlouez

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.