Among The Living
Chronique Album

GOTTHARD – #13

GOTTHARD - #13

GOTTHARD #13

Sortie le 13 Mars 2020

Nic Maeder | Vocals
Leo Leoni | Guitars
Freddy Scherer | Guitars
Marc Lynn | Bass

 

 


Le 13 Mars, Gotthard va publier #13 son treizième album studio.

Après une parenthèse acoustique avec l’album Defrosted 2 et la tournée en soutien du dit album, fallait-il craindre un album soft comme le fut Open en 1999 après l’énorme succès du premier Defrosted ?

Aussi légitime que soit cette interrogation, elle est vite balayée par les deux premiers titres de ce nouvel opus qui sont à l’image de la photo du combat de vaches (tradition suisse du canton du Valais, aussi appelé Combat des Reines) choisie pour la pochette : puissance, énergie et volonté à bloc ! Voilà une treize bonne surprise !

La voix de Nic Maeder se fait un peu plus sauvage sans dénaturer son timbre chaud, les guitares de Leo Leoni et Freddy Scherer sont en valeur, agressives dans le riffing sans perdre en mélodie et la section rythmique est tout aussi dynamique tout en insufflant une bonne dose d’énergie.

Le message est reçu 5 sur 5, nos amis suisses reviennent pour rocker à fond et ne vont pas s’en priver tout au long de cet album.

A la batterie, pour la première fois dans l’histoire du groupe ce n’est pas Hena Habegger (en pause pour profiter de ses enfants en bas âge) mais Alex Motta qui joue avec Leo Leoni dans CoreLeoni.

Et ce choix est excellent tant la performance de ce batteur fort sympathique au long des treize titres de l’album est de haute volée. En jouant d’anciens titres de Gotthard avec CoreLeoni, il a visiblement bien assimilé le style de Hena et se révèle aussi puissant, précis et fin dans son jeu.

Alors bien entendu certains titres vont nous rappeler la période la plus énervée de Gotthard, celle des trois premiers albums mais nous sommes bien loin d’un simple retour en arrière.


gotthard


Gotthard n’oublie pas ses racines mais ne se repose pas dessus non plus car les compos pêchues du cru 2020 ne sonnent ni datées ni comme de vulgaires copies de ce qui a été fait jadis.

Les titres hard rock sont dynamiques, on retrouve avec plaisir des riffs secs enchaînés assez vite mais l’accroche mélodique n’est jamais négligée pour autant.

Félicitons au passage la production très réussie de l’album : œuvre de Paul Lani (qui avait déjà produit Firebirth en 2012) celle-ci est ample et chaleureuse, parfaitement adapté à la musique de Gotthard et on est bien loin de la production froide et oppressante (trop typée metal) de l’album Silver.

Les membres de Gotthard ont écrit certaines compositions avec d’autres musiciens mais ces titres-là s’intègrent parfaitement dans le répertoire, même si sur le premier single Missteria écrit avec Francis Rossi de Status Quo il y a un peu d’audace avec des parties orientalisantes fort réussies qui prouvent si besoin était que le groupe ose toujours tenter de nouvelles choses.

Ce qu’ils font aussi brillamment sur le dernier titre du disque, un Rescue Me aux sonorités 70’s presque psyché avec une légère dose de grunge … un mélange curieux mais une autre réussite qui se révèle au fil des écoutes.
Bien entendu il y a aussi quelques touches bluesy ci et là et cela fait partie de l’ADN de Gotthard sans aucun doute. Preuve que nos amis helvètes ont voulu un album très pêchu, il n’y a que 2 ballades sur cet album et elles sont assez réussies bien qu’assez classiques dans leur style.

Bref, ce nouvel album de Gotthard est une vraie réussite dont il est difficile d’extraire un titre aux dépens d’un autre et nous tenons là peut-être le meilleur album de l’ère Nic Maeder.

Vivement la tournée et si vous ne l’avez pas encore fait, achetez votre place pour le concert à l’Empreinte de Savigny le Temple le 19 mai prochain car ce sera assurément une excellente soirée !

Titres coup de cœur : Every time I die, Better than love, No time to cry


Tracklist:
01. Bad News 3:25
02. Every Time I Die 4:07
03. Missteria 3:16
04. 10.000 Faces 3:04
05. S.O.S. 3:48
06. Another Last Time 4:00
07. Better Than Love 3:26
08. Save The Date 3:23
09. Marry You 4:21
10. Man On A Mission 3:45
11. No Time To Cry 5:15
12. I Can Say I’m Sorry 3:43
13. Rescue Me 5:46


Related posts

BUFFALO SUMMER – Desolation Blue

Stephan Birlouez

GHOST – Meliora

Marc Richard

ELECTRIC WIZARD – Wizard Bloody Wizard

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.