Among The Living
Chroniques Albums

Graveworm – Killing Innocence

Graveworm - Killing Innocence
GRAVEWORMKilling Innocence

Sortie le 28 avril 2023 via AFM Records

Après avoir attendu huit ans pour avoir un nouvel album de Tsjuder on peut dire qu’il en a fallu de même pour Graveworm. Ce dernier existe déjà depuis plus de trente ans et officie dans le Black Death symphonique.
Le collectif issu de Brunico (Bolzano) revient pour notre plus grand plaisir. “Killing Innocence” est sorti le 28 avril via le label AFM Records. D’emblée par rapport à “Ascending hate” le précédent opus il se veut plus sombre. Le groupe italien a donc pris son temps  pour finaliser ce dixième opus.
Les fans ont dû se montrer très patients. Les conditions d’enregistrement ont été faites à différents coins en Europe, cela expliquerait peut-être des choses. Jugez en plutôt : la batterie fut mise en boîte en Autriche, les guitares et basse ont été enregistrées en Italie et le chant fut réalisé en Allemagne. Voilà comment ça se passe avec Graveworm. Et pour terminer le mixage et le mastering ont été le fruit de Lawrence Mackrory en Suède.
Au niveau des thèmes proposés on retrouve les guerres et les catastrophes naturelles entre autres. Quant à la cover celle-ci a été concoctée par Dani de Design Archetype et elle est dotée une fois de plus d’un ange. La pochette est sublime dans son style. Alors musicalement parlant que vaut le Graveworm cuvée 2023 me direz vous ? D’emblée on peut l’affirmer : c’est un véritable sans-faute. En effet on démarre très fort avec “Escorting the soul” qui s’avère être une piste bien représentative de leur style musical. C’est une bonne entrée en matière qu’on se le dise. “Wicked Mind” sait lui aussi faire parler la poudre.


GRAVEWORM


Un retour gagnant pour Graveworm.

Sur “Dead words” les claviers font mouche et sont utilisés de manière discrète. C’est tout bonnement somptueux. Il y a comme quelque chose de vertigineux dans la musique de Graveworm. Le Death Metal mélodique semble s’imposer malgré leur étiquette de Dark metal qui les suit car leur musique se veut être un mélange de Death, de Black et même des sonorités plus modernes qui peuvent se rapprocher du metalcore éventuellement.

A Nameless Grave” est efficace, c’est un morceau à écouter en priorité à mon sens. “We are the resistance” a fait l’objet d’une vidéo. Et là encore c’est du solide. Ça ratisse large dans le sens où leur musique est bien fouillée et on ressent une vraie cohésion et une méthodologie affirmée en termes de composition.

Avec ce nouvel album Graveworm fait preuve d’une grande maturité. On est bluffés par le caractère spontané des compositions. Les mélodies sont déterminantes et toujours inspirées. Le chant growlė est imposant et le son est tout simplement excellent au demeurant. Vous l’aurez compris, c’est un retour gagnant pour Graveworm.

Tracks
Escorting the soul
We are the resistance
Wicked mind
If the World shut down
Dead words
Where agony prevails
A Nameless grave
End of Time
Wrath of Gods
In honour of the fallen

Related posts

Coupe Gorge – Troubles

Yann Fournier

Prophetic Scourge – Calvary

Hijo Hito

SLIFT – Ummon

Le Masc

1 commentaire

G 8 septembre 2023 at 16 h 44 min

Je ne savais pas qu’ils étaient encore actifs ! Curieux de voir comment ils ont évolué j’irais écouter

Répondre

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.