Among The Living
Chroniques Albums

HATE – Rugia

HATE rugia
HATE
– Rugia

ATF Sinner – vocals, guitars
Domin – guitars
Nar-Sil – drums
Tiermes – bass

Dans la série des groupes qui agissent à l’ombre de leurs compatriotes tels que BEHEMOTH et DECAPITATED notre groupe du jour n’a pas pu acquérir pour l’instant une notoriété dignement méritée. Et cela malgré une carrière de trente années et des albums globalement de grande qualité. C’est parfois un long chemin pour se hisser à un certain niveau c’est plus que certain. Mais avec ce nouvel opus cela pourrait bien changer la donne.
Ce douzième opus fait suite à « Auric gates of Veles » paru en 2019. Le combo avait eu juste le temps d’effectuer quelques dates avant que la crise sanitaire ne débarque et les stoppe en pleine tournée en Suisse. De plus il y a eu des changements de personnel : le batteur Pavulon a du quitter HATE à la suite de problèmes de santé, remplacé par Nar-Sil. Au poste de bassiste nous retrouvons Tiermes depuis l’année dernière. Quant à Domin il est présent dans le collectif depuis 2017. Le chanteur guitariste Adam Buszko gère donc une équipe relativement récente. Bien à lui.

« Rugia » fait référence à l’île germanique intitulé « Rügen« . Cela traite plus précisément du paganisme slave qui avait eu lieu entre le VII et le XII ème siècle. Les amateurs de Vader et de Behemoth vont adorer ce nouvel album des polonais nul doute à ce sujet. Indispensable car varié et doté d’une production puissante à souhait et inhérente au style. Elle est le fruit des frères Wielaski au studio Hertz Recording.


hate


Un savant mix de death et de black

On démarre de façon très concrète avec la piste qui a donné le nom à cette nouvelle galette. On enchaîne en force avec « The wolf queen » qui s’avère être un titre bien représentatif de leur carrière. Ecoutez moi ce « Awzakening the Gods within » pour vous rendre compte de l’excellence de ce type de morceau. La vidéo pour « Resurgence » permet en outre de se faire une petite idée de ce que le groupe peut proposer visuellement parlant. Et à ce sujet elle donne son petit effet.
Musicalement parlant HATE pratique comme vous pourrez le constater à son écoute depuis ses débuts ce savant mix de death et de black associé très clairement à la noirceur d’un Behemoth. « Velesian Guard » est un morceau très solide dans son genre tout comme « Sun of extinction« . On pourrait presque dire qu’il n’a au final aucune piste faible et c’est tout à fait le cas ici.
Avec ses trente cinq minutes au compteur pour neuf compositions HATE joue vraiment une carte déterminante pour la suite de sa carrière. On aurait presque apprécié le fait d’en avoir encore plus du coup. Ce nouveau disque a un pouvoir addictif. On y revient donc dès la première écoute terminé.
Le combo possède donc une formule gagnante pourrait-on dire. Alors n’hésitez pas à vous plonger complètement dans leur univers. Pour faire simple on peut ajouter que ce « Rugia » est en passe de devenir un classique du collectif tout bonnement.

TRACKS
Rugia
The wolf queen
Exiles of pantheon
Saturnus
Awakening the gods within
Resurgence
Velesian Guard
Sun of extinction

Sacred Dnieper


Related posts

BUKOWSKI – Bukowski

Stephan Birlouez

RADIO MOSCOW – Live ! In California

Stephan Birlouez

THE INTERBEING – Among The Amorphous

Byclown

Lacher un commentaire

* Utiliser ce formulaire implique que vous êtes d'accord pour que nous stockions les informations que vous nous confiez.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.